Livraison offerte dès 100€ d'achat - Expédition sous 24h !Livraison offerte dès 100€ d'achat
Logo d'Epycure
Aide
Créer ma formule
Tasse de café
Bien-être

Les effets néfastes d'un manque de sommeil

La durée du sommeil varie en fonction de votre condition physique et de votre âge. Il existe un minimum d'heures de sommeil à respecter afin de satisfaire les besoins de l'organisme et garder la forme. Angélique nous présente dans cet article les principales conséquences d'un manque de sommeil.

 

 

L’impact du manque sommeil sur le poids 

Que cela soit à long ou court terme, le manque de sommeil a un impact sur le poids. Cela est simplement dû au fait que lorsque l'on est fatigué la zone du plaisir dans le cerveau est plus sensible, nous avons donc tendance à consommer plus d’aliments gras ou sucrés qui nous font plaisir. 

De plus l’appétit est décuplé et la sensation de satiété met beaucoup plus de temps à arriver. 

Ainsi dormir peu augmenter le risque de prendre quelques kilos de 50% chez les hommes et 34% chez les femmes. À long terme dormir peu engendre une prise de poids massive. Aux États-Unis le manque de sommeil a créé un fléau national, les Américains ont tendance à être obèses à cause de leur manque de sommeil. L’obésité a de graves conséquences sur l’état de santé général d’un individu et entraîne de nombreuses autres maladies telles que le diabète ou les maladies cardiovasculaires. 

Le manque de sommeil n’a pas un effet néfaste que sur les adultes mais également sur les enfants. Ceux qui dorment moins que les heures conseillées ont un IMC supérieur à ceux respectant la durée de sommeil proposé, et ont tendance à moins grandir car les hormones de croissance sont particulièrement développées lors des phases de sommeil. 

 

 

L’impact du manque de sommeil sur les maladies cardio-vasculaires 

Le manque de sommeil à long terme a un impact sur la santé cardiovasculaire, en effet lorsqu’un individu manque de sommeil il produit certaines hormones ou molécules qui sont dangereuses pour la sa santé et qui augmentent le risque d’hypertension artérielle et le risque cardiaque. 

En effet selon des études scientifiques dormir moins de 6 heures par nuit peut augmenter de 48% le risque de crises cardiaques. 

À noter qu’il n’est cependant pas recommandé de dormir plus de 9h par nuit, cela peut être un indicateur d’une maladie cardiovasculaire déjà présente.

 

 

Les effets du manque de sommeil sur la concentration et la mémoire

Le manque de sommeil à court terme a un impact sur votre tonus, il augmente les somnolences diurnes. 

Mais il a également un impact sur vos facultés de concentration et de mémorisation. Lorsque l’on dort les cerveau régénère ses cellules. Il trie les informations que vous avez traité durant votre journée, et les organise en fonction de leur importance. Les données essentielles sont stockées et traitées, celles moins importantes sont mises de côté. 

Ainsi après une bonne nuit de sommeil toutes les informations importantes sont traitées, et vous pouvez commencer une nouvelle journée avec vos compteurs à zéro. 

Vous avez donc la possibilité de vous concentrer sur de nouvelles tâches et avez une vigilance accrue, en effet vos facultés cérébrales sont renforcées, ainsi que vos connexions neuronales. 

À l’inverse dormir trop peu, diminue les facultés de concentration et d’attention. Le cerveau est désorienté et les troubles de la mémoire sont augmentés. 

Il est donc très important de respecter la durée de sommeil recommandée chez les enfants car pour apprendre à lire, à écrire ou à compter il faut avec une grande faculté de concentration et de mémorisation. 

 

 

Les effets du manque de sommeil sur l’humeur 

Le manque de sommeil a un fort impact à court terme sur nos émotions et notre perception des choses, aussi neutres soient-elles. 

Une étude Américaine au cours de laquelle des individus ont été privés de sommeil pendant une nuit a démontré que lorsque qu’on ne dort pas pendant une nuit nos émotions sont décuplées. 

Lorsque l’on manque de sommeil, certaines connexions ne se font plus entre l’amgygdal et le cortex cérébral, connexion nécessaire à la bonne perception des choses et au contrôle de nos émotions. 

Lors de l’étude on a montré à des individus ayant fait une nuit blanche des images neutres, et des images plus choquantes. Même face aux images neutres les réactions émotionnelles étaient disproportionnées. 

Il a également été prouvé qu’une nuit blanche ou une semaine composée de nuits ayant une durée inférieure à 5 heures, nous plongerait dans un état identique à avoir 1 gramme d’alcool dans le sang. 

Par conséquent il n’est pas étonnant de constater que le manque de sommeil à long terme augmente le risque de dépression. 

 

 

Les effets du manque de sommeil sur l’immunité 

En cas de manque de sommeil chronique, le système immunitaire comme le système glandulaire peut souffrir d'un déséquilibre. En effet le manque de sommeil diminue la capacité du système immunitaire à jouer son rôle de protecteur, puisque les anticorps et les globules blancs sont moins efficaces quand on dort peu. On a par exemple 3 fois plus de chances d’attraper un rhume si on dort moins de huit heure par nuit. 

 

 

Le manque de sommeil augmente le risque de décès prématuré 

Le manque de sommeil à court ou long terme augmente le risque de décès prématurés. 

À court terme, lorsque l'’on manque de sommeil on a plus de risques de décéder d’un accident de la route ou d’un accident domestique car nous sommes moins vigilants. 

En France, un accident de la route mortel sur trois est causé par la somnolence. Diminuant ainsi la durée de vis des personnes manquants de sommeil. 

À long terme, le manque de sommeil augmente le risque d’avoir une maladie grave telle que les maladies cardiovasculaires, comme vu précédemment. Mais cela augmente aussi le risque de développer un cancer de l’intestin, du sein ou de la prostate. 

Il est donc plus que nécéssaire de dormir entre 7 à 8 heures par nuit pour être en forme et en pleine santé.

 

Un manque d'énergie et une baisse de la concentration.

Un sommeil de qualité et de longue durée permet à l'organisme de se recharger en énergie. Si l'organisme ne parvient pas à retrouver de l'énergie, vous vous sentirez fatigué et moins capable d'accomplir vos nombreuses activités. Il vous sera donc difficile d'être au meilleur de vous-même et d'être productif.

Si le manque de sommeil a beaucoup d'effets néfastes sur la santé, il faut préciser que les fonctions cérébrales sont les plus affectées. Ces dernières sont très sensibles aux dérèglements du sommeil. Lors d'un manque de celui-ci trop important, l'attention se relâche facilement, la capacité de mémorisation s'amenuise et il vous sera difficile de réagir avec rapidité. Vous rencontrerez aussi des difficultés à prendre des décisions et serez facilement irritable.

 

Le risque d'accentuer les déséquilibres liés à votre métabolisme

Il est important de savoir que le manque de sommeil par nuit peut provoquer des dysfonctionnements dans l'organisme. La probabilité de souffrir de troubles cardiovasculaires devient plus forte et vous vous exposez également à une baisse d'immunité donc le développement d'infections.

En cas de manque de sommeil chronique, le système immunitaire comme le système glandulaire peut souffrir d'un déséquilibre. Il devient alors facile pour une personne qui dort moins de 6 heures la nuit de développer des troubles alimentaires, psychiques etc.

La fatigue quotidienne est la hantise des personnes qui ne dorment pas suffisamment. Cet état les poussent généralement à manger plus et de différentes manières. À long terme, le surpoids peut s'installer avec toutes les conséquences néfastes qui découlent d'un manque de sommeil trop important. 

Le sommeil est très important pour votre santé, vous permet d'accéder au bien-être et au meilleur de vous-même. Il ne faut absolument pas le négliger et prendre les précautions nécessaires si vous trouvez difficile de prendre plus de 6 heures pour dormir.

Angélique d'Esclaibes

Co-fondatrice d'Epycure

Partagez cet article

Produit(s) conseillé(s)

Si vous voulez être tenu au courant des nouveaux articles, inscrivez-vous à la newsletter