Logo d'Epycure
Aide
Faire mon diagnostic
Photo des jambes d'une fille allongée sur un court de tennis
Bien-être

Jambes lourdes : que faire ?

21 juillet 20218min de lecture

Sensation de lourdeur en fin de journée, aspect en poteaux des mollets, voici les symptômes d’un retour veineux difficile induisant la sensation de jambes lourdes. Ces symptômes sont surtout fréquents lors des épisodes de chaleur l’été, des périodes debout prolongées ou d’une sédentarité importante comme lors du confinement. C’est malheureusement une déficience acquise qu’il conviendra de traiter régulièrement (4 fois par an minimum) et à vie pour mieux vivre ses douleurs et empêcher l’apparition des varices. Comment soulager les jambes lourdes naturellement ? Voici quelques astuces pour retrouver des jambes légères en toute simplicité. 

Jambes lourdes et douloureuses, quels remèdes naturels ? 

Le meilleur traitement pour soulager les jambes lourdes est de changer son hygiène de vie : 

  • Mettez à l’honneur les aliments favorisant une bonne circulation sanguine, c’est-à-dire ceux riches en vitamine C. Côté fruits : cassis, kiwi, orange, citron, papaye, goyave, fraise et framboise ; côté légumes : persil, poivron, oseille, brocoli, choux. Consommez-les rapidement après leur achat et les chauffer peu, car la vitamine C s’oxyde à la chaleur et à la lumière. 
  • Utilisez le plus souvent possible le citron et le persil frais sur vos poissons, dans vos sauces, salades, sur les légumes, dans les salades de fruits car ils sont riches en bioflavonoïdes qui ont des effets circulatoires. 
  • Évitez les épices qui piquent et chauffent car ils accentuent la dilatation des veines comme le piment, le curry, le paprika, le poivre et le wasabi. Le gingembre est entre les deux, c’est selon la tolérance individuelle. Je vous laisse faire votre propre choix. 
  • Misez sur des protéines maigres : les poissons gras et blancs, les huîtres, les viandes blanches sans la peau, les viandes rouges maigres : steak haché < 15 % MG, rosbif, pavé de bœuf, les aiguillettes de canard, le filet mignon de porc. 
  • Agrémentez vos plats d’herbes aromatiques comme le romarin, les herbes de Provence, le gingembre, le curcuma, et les clous de girofle dans les eaux de cuisson pour remplacer le sel et les bouillons en cubes. 
  • Pour éviter les œdèmes associés à une mauvaise circulation du sang, limitez le sel, pourvoyeur de rétention d’eau, il est présent dans les charcuteries, le pain, le fromage, le jambon blanc, les plats préparés du traiteur et les produits industriels. 
  • Assaisonnez avec des huiles d’olive, de lin, de noix, de cameline, mangez des noix et de la mâche pour leur teneur en oméga 3 anti-inflammatoires. 
  • Buvez suffisamment d’eau peu minéralisée (convenant aux biberons des nourrissons comme la Cristalline ou la Mont Roucous) dans la journée. Pour boire utile et efficace, il est recommandé de boire tout au long de la journée, par petites gorgées, hors des repas, pour ne pas lier l’eau au sel et avant 19 heures. Néanmoins, il faut toujours écouter son corps et donc sa soif. S’il fait très chaud, qu’on a fait du sport, bien sûr qu’il faut s’hydrater. Si ce n’est pas le cas, c’est soit qu’on n’a pas assez bu dans la journée, soit qu’on a mangé trop salé. Et oui ! Le sel appelle l’eau et stocke l’eau. Vous l’aurez compris, on évite la salière au profit des aromates.

 

Au quotidien, bougez, marchez, faites une activité physique avec des exercices qui activent les muscles de vos jambes pour stimuler la circulation. La marche tous les jours est le meilleur moyen d’éviter ces sensations et de maintenir un bon retour veineux, toujours sur 2 cm de talon, meilleur pour la cambrure et le fonctionnement des valves veineuses. 

À la fin de votre douche passez le jet d’eau froide, des chevilles en remontant sur les cuisses. Vous pouvez aussi vous masser énergiquement avec un gant de crin pour apaiser les douleurs et soulager les jambes. 

En fin de journée, réalisez un bain de pied de vigne rouge et de romarin : 60 grammes de chaque dans un sachet mousseline avec 25 cl d’eau bouillante, laissez infuser 15 minutes dans une bassine, puis remplissez la bassine avec de l’eau froide et tremper les pieds pendant 15 minutes. 

La nuit, pensez à dormir les jambes surélevées. Vous pouvez aussi vous faire prescrire des bas de contention à mettre le plus possible. Ce n’est pas toujours très glamour mais nos grand-mères avaient raison c’est super efficace. Et sous des vêtements ils passent inaperçus. 

Si vous pouvez éviter aussi le chauffage au sol chez vous, cela affaiblit la circulation sanguine des jambes. 

Quelles huiles essentielles utilisées en cas de jambes lourdes ? 

L’huile essentielle de citron, stimulante circulatoire, est intéressante en cas de jambes lourdes. Elle peut s’utiliser pure à raison de 2 gouttes sous la langue chaque matin SAUF en cas de prise de médicaments anticoagulants. 

En massage, elle est aussi efficace : mélangez dans un flacon de 50 ml muni d’un compte-goutte 1 ml soit 30 gouttes d’huile essentielle de romarin à camphre, 2 ml soit 60 gouttes d’huile essentielle de citron, 1 ml soit 30 gouttes d’huile essentielle de cyprès toujours vert, 1 ml soit 30 gouttes de menthe poivrée et 20 ml d’huile végétale de calophylle et complétez avec l’huile végétale de macadamia. Appliquer 10 gouttes du mélange sur la zone douloureuse. ATTENTION : en cas d’antécédents de maltose, de cancer du sein, de fibrome « hormonodépendants», remplacez le cyprès toujours vert par le genévrier. 

 

Une deuxième huile essentielle intéressante en cas de jambes lourdes est l’huile essentielle de lentisque pistachier. Ce puissant microcirculatoire agit sur les capillaires qui éclatent et laissent leurs fines traînées rouges ou violacées les jambes.  Cette huile essentielle s’utilise en massage. Mélangez 5 ml de lentisque pistachier avec 10 ml d'huile végétale de noyaux d’abricot dans un flacon compte-goutte teinté de 15 ml. Appliquez quelques gouttes sur la zone douloureuse une fois par jour jusqu'à sa disparition. 

Jambes lourdes et varices, quelles sont les solutions ? 

Si la sensation de jambes lourdes est uniquement sur une jambe, il est possible que la cause soit la présence d’une varice. 

 

D’où viennent les varices ?  

Les varices sont des dilatations sinueuses des veines superficielles des membres inférieurs : la saphène et ses embranchements. Sous l’effet de la pesanteur et de la dilatation des veines en diamètre, le sang qui, normalement circule du bas vers le haut, à tendance à stagner voir à refluer dans ces veines car les valvules (qui régulent le débit sanguin) ne fonctionnent plus normalement. 

 

Plus concrètement quand quelqu’un développe des varices ou des varicosités, c’est que son sang est devenu chroniquement déshydraté et chroniquement épais au fil des ans. 

Lorsque le sang devient épais, nos vaisseaux sanguins ont tendance à se rétrécir légèrement. 

Le cœur doit alors travailler plus dur pour évacuer le sang « boueux », toxique et déshydraté des membres inférieurs et cette aspiration accrue tire les parois des veines vers l’intérieur, ce qui rend le mouvement du sang plus lent.  

Les varices peuvent être causées par des situations debout prolongées inhérentes à certains métiers, au surpoids, à la sédentarité, à une génétique de mauvais retour veineux ou encore à une mauvaise alimentation. S’aggravant avec l’âge, mieux vaut agir avant qu’elles n’apparaissent ou qu’elles n’empirent et qu’un médecin vous conseille la chirurgie pour scléroser, une solution pas toujours convaincante sur le long terme. 

En psychosomatique, la cause des varices est le résultat d’émotions refoulées ou retenues qui empêchent la libre circulation du sang dans les veines. Il sera salutaire de revenir un peu avant la période où les premières varices sont apparues et de se remémorer s’il y a eu à ce moment-là, un événement ou une situation qui a généré du chagrin ou de la douleur. Cela pourrait être le résultat d’émotions vécues enfouies, ignorées ? Afin de favoriser la guérison, la prise de conscience de la cause ne sera pas suffisante, il faudra aussi faire une libération émotionnelle en lien avec les émotions vécues. 

Comment soulager les varices au quotidien ?  

L’alimentation peut avoir un impact très important sur les varices. La première chose à faire est donc de suivre une alimentation saine et appropriée comme citée ci-dessous. Boostez encore plus votre consommation de fruits frais et de légumes (crus ou à la vapeur en fonction de la tolérance de chacun) pour maintenir une hydratation saine.

La carotte notamment est un légume riche en substances antioxydantes, qui stimule la circulation sanguine pour améliorer l’oxygénation des cellules et aide à améliorer l’assèchement des liquides organiques et par conséquent, également les problèmes de constipation. La betterave est également excellente pour favoriser une bonne digestion et une bonne circulation sanguine. 

Quelles plantes pour soulager les varices ?  

Le marron d’inde est l’ingrédient miracle pour le traitement des varices. En plus de resserrer les veines enflées, il calme la douleur liée aux varices. Son goût le rend cependant difficile à boire. En infusion : préparez-vous une tisane de marrons d’Inde (ou des feuilles de marronnier) avec du miel, pour atténuer le goût. 

 

La vigne rouge active la circulation sanguine et soulage les jambes lourdes. Ses feuilles sont bénéfiques dans les cas de troubles veineux. En infusion : dans une tasse d’eau chaude, laissez infuser 1 cuillère à café de feuilles sèches de vigne rouge pendant 10 minutes. Filtrez et buvez 1 à 3 tasses par jour. 

 

Pensez également à soulager le foie avec une tisane de romarin ou encore une bouillotte chaude à son emplacement (en dessous du sein droit) le soir après le dîner entre 20 à 30 minutes. 

Mélissa Parain

Naturopathe

Partagez cet article

Nos recommandations en lien avec cet article

Si vous voulez être tenu au courant des nouveaux articles, inscrivez-vous à la newsletter