Bien choisir ses huiles essentielles pour en tirer le meilleur

Bien choisir ses huiles essentielles pour en tirer le meilleur

 

Naturelles et très efficaces contre les petits maux du quotidien, les huiles essentielles ont des vertus thérapeutiques reconnues : apaisante, tonifiante, anti-inflammatoire etc.

Pour bénéficier au mieux de tous leurs bienfaits, il est cependant nécessaire de vérifier quelques critères pour garantir leur qualité : 

 

 

100% NATURELLE

L’exigence ici est que votre huile essentielle ne contienne aucun produit de synthèse. Certains producteurs peu scrupuleux arrosent leur récolte de molécules de synthèse avant la cueillette, permettant ainsi un meilleur rendement. Prenez le temps de bien lire l’étiquette avant achat et vérifiez quel est le fabricant.

 

 

100% PURE

Plusieurs points de vigilance sont nécessaires pour avoir une huile essentielle dite pure.

Il s’agit en premier lieu d’exclure celles dont certaines molécules de la composition ont été isolées dans le but d’être revendues à des fins cosmétiques par exemple. L’huile essentielle doit contenir le totum de ses molécules aromatiques pour une efficacité optimale. Certaines huiles essentielles sont aussi « déterpénées », rectifiées, pour une meilleure tolérance cutanée, ce qui altère leur efficacité.

L’huile essentielle ne doit pas être « coupée » avec d’autres produits. Certains fabricants peu étiques n’hésitent pas à ajouter des parties différentes de cette même plante, moins efficaces et surtout moins coûteuses : une adjonction d’huile essentielle de feuilles de giroflier dans celle de clous de girofle par exemple. Avant achat, prenez soin de valider quel organe de la plante a été choisi : l’écorce pour la cannelle, les graines pour la cardamone, la feuille pour le saro, le rhizome pour le gingembre….

Enfin il arrive que certaines huiles essentielles soient totalement ou partiellement substituées par une autre, là aussi pour garantir un meilleur rendement. Citons par exemple la substitution de l’huile essentielle de rose de Damas (il faut quatre tonnes de pétales pour obtenir un kilo d’huile essentielle !) par sa cousine l’huile essentielle de géranium rosat d’Égypte qui possède également un parfum aux notes de rose. Ou encore le remplacement du Santal d’Inde, (santalum album) par un autre santal originaire d’Australie (Santalum spicatum) ou de Nouvelle-Calédonie (S. neocaledonicum). Petite pensée émue pour tous les étudiants qui ont choisi latin par injonction parentale : cela vous sera fort utile pour choisir votre huile essentielle ! Les noms « vernaculaires »  - nom courant par opposition au nom scientifique – comme le Santal n’indiquent pas duquel il s’agit. Son nom latin quant à lui, ne laissera plus place au doute.s ! 

 

 

INTÉGRALEMENT DISTILLÉE

    Cette notion d’huile essentielle dite complète ou intégrale concerne la méthode de distillation.

    Pour rappel, une huile essentielle est l’essence volatile extraite d’une plante aromatique (thym, lavande, eucalyptus) après distillation à la vapeur d’eau ou pression à froid pour les agrumes (citron, orange). Les huiles essentielles de qualité thérapeutique contiennent des « fractions de tête » et des « fractions de queue ». Le temps de distillation doit donc être suffisant et scrupuleusement contrôlé pour obtenir l’extraction intégrale des molécules aromatiques.

     

     

    CHÉMOTYPÉE 

      C’est la carte d’identité de votre huile essentielle ! On dit qu’elle doit être « biochimiquement déterminée ». Les essences d’une plante varient en fonction de facteurs déterminants : lieu de croissance, climat et ensoleillement, composition du sol, altitude, caractérisant une composition relative en certains principes actifs. Prenons le cas du thym qui présente de nombreux chémotypes : Thymus vulgaris ct thymol, thymus vulgaris ct carvacrol, ct linalol, ct thuyanol. Ils présentent tous des activités et une toxicité différentes qu’il est bon de connaître, sous peine d’incidents.

       

       

      Vous l’aurez compris, le choix d’une huile essentielle ne se fait pas à la légère. La qualité a un prix si vous souhaitez obtenir les meilleurs résultats.

      Fuyez celles de qualité industrielle dont la provenance est incertaine et préférez une huile essentielle chémotypée, 100% pure et naturelle, distribuée en pharmacie ou dont le fabricant est reconnu si vous choisissez de les commander sur internet. Si vous êtes novices, le mieux est encore de vous renseigner auprès d’un professionnel pour ne pas commettre d’impairs.