Boostez votre digestion avec l’exercice physique

Posture inversée de yoga

Souffrez-vous souvent de problèmes digestifs tels que des ballonnements ou de la constipation ? Vous êtes-vous demandé ce qui peut réellement vous aider à soulager vos maux de ventre ? Souvent, nous ne faisons pas le lien entre notre hygiène de vie et nos troubles digestifs. Pourtant, comme l’alimentation, l’exercice physique peut vous aider à diminuer vos douleurs ou sensations d’inconfort, pour deux principales raisons. Les voici :



Il améliore la motilité intestinale

 

Un système digestif sain est capable de faire circuler les aliments que nous ingérons à une vitesse optimale, assez doucement pour que nous puissions absorber le plus de nutriments possibles, mais assez rapidement pour éviter la constipation et ses conséquences.


Or la constipation est de plus en plus courante et les experts pointent du doigt nos modes de vie sédentaires. Car l’exercice, parce qu’il stimule la respiration et le rythme cardiaque, favorise les contractions naturelles des muscles intestinaux, ce qui à son tour accroît la vitesse de circulation du bol alimentaire dans nos intestins.  Celui-ci ne stagnant pas dans le tube digestif, le volume d’eau absorbé par notre organisme est limité, tout comme le durcissement des selles qui peuvent alors être évacuées sans difficulté.

 

 

Il contribue à l’équilibre du microbiote


Les intestins, et le côlon en particulier, sont colonisés par des milliers de petites bactéries qui lorsqu’elles sont en équilibre (plus de bonnes bactéries que de mauvaises), ont une multitude de bienfaits, allant du confort digestif, à la stimulation du système immunitaire ou encore le maintien de l’équilibre émotionnel et nerveux.


Les études scientifiques montrent que l’exercice physique régulier, associé à un régime alimentaire équilibré, contribue à la croissance des bactéries bénéfiques productrices d’un acide gras appelé butyrate. Le butyrate participe à la réparation des parois intestinales et par conséquent au renforcement du système immunitaire et au contrôle des processus inflammatoires responsables de maladies telles que l’intestin irritable, les colites ou encore la maladie de Crohn.



En pratique ? 

  • Attendez au moins 1 heure après un repas avant de faire une activité physique intense. En effet, la consommation de nourriture accroît l’afflux sanguin dans l’estomac et les intestins et si vous faites du sport à ce moment là, cet afflux sanguin sera redirigé vers le coeur et les muscles et vous ne digèrerez pas correctement.

  • Privilégiez les activités aérobiques (cardio) comme la marche rapide, la course à pied, la nage ou la danse. Le yoga, et particulièrement les postures de torsion, peuvent également être extrêmement bénéfique.

Alors n’attendez plus pour chausser vos baskets ! Vos intestins vous remercierons. 



Sources :