Comment se détoxifier du sucre ?

Cuillère de sucre en couleurs

 

Une cure de désintoxication ne consiste pas nécessairement à arrêter de manger au travers de jeunes ou de cures de jus vert. Vous pouvez aussi arrêter un aliment mauvais pour vous. Vous repartez ainsi sur de bonnes bases.


Pendant longtemps nous avons considéré le gras comme le plus grand ennemi du corps. Aujourd’hui, nous savons que cela est faux. L’aliment que nous devons limiter au maximum est, en réalité, le sucre. 



Le sucre, un danger pour notre santé incontestablement



Le sucre est non seulement le principal responsable de l’épidémie d’obésité touchant toute la planète, mais il est également impliqué dans de nombreuses maladies telles que les maladies cardio-vasculaires, le cancer, la démence, le diabète de type 2 sans oublier l’acné, l’infertilité et l’impuissance. 



Le sucre, une consommation hallucinante


L’américain moyen consomme 152 livres de sucre par an, c’est-à-dire environ 22 cuillères à café de sucre par jour. Pour les enfants c’est encore bien pire. Ils consomment en moyenne 34 cuillères à café par jour. Résultats ? Près d’un quart des adolescents sont diabétiques ou pré-diabétiques. 



Le sucre, une addition plus forte que la cocaïne


Cette consommation excessive de sucre résulte dans ses propriétés extrêmement addictives. Il serait 8 fois plus addictif que la cocaïne. Manger du sucre n’est donc pas uniquement pour répondre à un trouble alimentaire émotionnel ; car oui nous le savons le sucre est réconfortant. Cette consommation excessive en sucre est liée à un désordre biologique. Nos hormones et nos neurotransmetteurs sont à l’origine de ces envies de sucre et nous amènent à en consommer de manière totalement incontrôlée. 


Une étude réalisée par des chercheurs d’Harvard a comparé les effets d’un milk-shake riche en sucre et un milk-shake très peu sucré. Les résultats sont frappants ! En plus d'accroître le niveau de sucre dans le sang et le niveau d’insuline, le milk-shake sucré a aussi enclenché d’importantes modifications au niveau de cerveau. Il active notamment la partie du cerveau répondant aux dépendances et aux addictions. Le sucre est donc bien une drogue ! 

 

Le sucre, s’en désintoxiquer en 10 étapes



Arrêtez les petits déjeuners sucrés

La quantité de sucre que vous ingérez le matin donne à votre corps le niveau du sucre qu’il va devoir atteindre durant la  journée. Ainsi, si vous consommez un petit déjeuner trop sucré le matin, toute la journée vous allez avoir envie de sucre pour atteindre cette quantité.

Commencez votre journée sur de bonnes bases avec un petit déjeuner salé à base d’œuf, de pain au levain complet tartiné de purée d’oléagineux ou du beurre frais. 


Ne buvez pas vos calories

La nourriture liquide contenant du sucre est à proscrire. Boire des boissons sucrées revient à envoyer un shot de sucre directement votre foie en charge de métaboliser le sucre. Les boissons liquides sont des calories vides, c’est-à-dire qu’elles ne vous apportent aucun nutriment mais que des calories. Résultats ? Vous allez avoir envie de manger plus  et davantage durant la journée. Par ailleurs comme vous ne mâchez pas, vous n’avez pas la sensation de satiété et vous n’êtes pas suffisamment à l’écoute de votre corps. 


Augmentez vos protéines

Consommer des protéines à chaque repas est la clé pour maintenir un indice glycémique faible et un niveau d’insuline dans le sang acceptable. Par ailleurs les protéines sont rassasiantes et de très bons coupe faim. 


Abusez des bons glucides

Vous n’avez pas besoin d’arrêter tous les glucides, seulement les mauvais. Tous les légumes non féculents sont essentiels à votre santé. Redécouvrez les légumes verts, les différentes familles de brocolis, les asperges, les haricots verts, les champignons, les oignons, les courgettes, les tomates, le fenouil, les aubergines, les artichauts, les poivrons… 

Évitez cependant les pommes de terre, la patate douce, les courges d’hiver, la betterave ainsi que toutes les céréales à indice glycémique plus fort.


Remplacez le sucre par le gras

Le gras ne vous fait pas grossir. Le sucre en revanche oui ! Il est donc essentiel d’ingérer de bonnes graisses à chaque repas : noix, graines, huile d’olive extra-vierge, huile de coco extra-vierge, avocats, oméga 3, issu des poissons gras. Le plus ? Le gras fait diminuer l’indice glycémique de votre repas. 


Soyez prêts à agir en cas de crise

Ayez toujours des munitions avec vous ! Une petite faim ? Optez pour un snack sain et équilibré à base de noix, d’amande, de myrtille, de fruit frais ou de chocolat noir à plus de 90 %.


Buvez à volonté

Ne confondez pas l’envie de manger avec la soif. Avant de manger, prenez le temps de boire un grand verre et voyez si la faim passe. 


Restez zen

Lorsque vous êtes stressés, vos hormones s’affolent et la faim s’active ! Téléchargez l’application « Respire Relax » pour vous aider à vous apaiser en quelques minutes lorsque la pression monte. 


Luttez contre l’inflammation 

L’inflammation provoque des déséquilibres de sucre dans le sang et augmente la résistance à l’insuline favorisant le diabète. Les sensibilités alimentaires cachées, telles que les produits laitiers et le gluten, sont une source importante d’inflammation. Remplacer le lait de vache par des laits végétaux (amande, coco, soja, noisette, riz) et les céréales blanches riches en gluten par des céréales complètes sans gluten (quinoa, châtaigne, sarrasin, millet)


Dormez abondamment

Dormir  7 à 9 h par nuit est indispensable  pour réduire ses envies de sucre. Il a, en effet, était prouvé que le manque de sommeil augmente considérablement les fringales et conduit à se diriger davantage vers des aliments sucrés. 



Alors, prêts à arrêter ?