Détox de printemps avec les hydrolats

Fleur rose sur fond bleu

Faire une détox de printemps permet tout d'abord de relancer tous les systèmes du corps: le système immunitaire, digestif, respiratoire, urinaire, circulatoire et celui du sommeil. De plus, le printemps est la saison privilégiée pour drainer le corps et alléger les excès de l'hiver. La cure détox est donc une façon de rebooter son organisme, une invitation à faire le ménage. La cure de détoxication vient de la médecine traditionnelle et est, aujourd’hui, recommandée par les naturopathes pour refaire le plein de vitalité.

 

 

De multiples méthodes détox existent : de l’aromathérapie en passant par la phytothérapie ou encore le cures de jus ou les jeûnes, le choix est vaste et permet à chacun de trouver la solution adaptée à ses besoins. Attardons-nous sur une technique plus douce, mais tout aussi profitable à votre corps : l’hydrolathérapie


Majoritairement composés d’eau, les hydrolats contiennent également tous les composés hydrosolubles volatils de la plante ainsi qu’une infime part d’huile essentielle pour certains. Cette composition permet de conférer aux hydrolats de nombreuses propriétés. Les hydrolats ou eau florale est l'eau de distillation de l'huile essentielle. Ils contiennent de 2 à 5% de molécules actives qui leur confèrent une efficacité à long terme indéniable avec peu d’effets secondaires et de contre-indications. Ils permettent donc d’effectuer un drainage tout en douceur des différents émonctoires sans épuiser votre organisme. Tout en étant plus douces que les huiles essentielles, les eaux florales contiennent cependant de réels principes actifs et ont ainsi des vertus purifiantes, anti-inflammatoires, régénératrices, antiseptiques ! Les eaux florales ont également un PH neutre et sont isotoniques c’est-à- dire qu’elles sont très bien tolérées par la peau et qu’elles ne dessèchent pas contrairement à l’eau thermale par exemple.



 

La cure d’hydrolats 


Il s’agit tout simplement, de les consommer par voie orale à raison d’une à 2 cuillères à soupe par jour (2 ou 4 cuillères à café). Vous pouvez les prendre dans un verre d’eau le matin à jeûn ou bien encore les diluer dans un litre d’eau à boire tout au long de la journée. Ils peuvent tout à fait s’associer entre eux pour potentialiser leurs effets. La durée de la cure varie, selon vos besoins, de 5 jours à au minimum 3 semaines. Pour que l’efficacité de votre détox soit optimale, pensez à y associer une alimentation légère et végétale, une hydratation suffisante, un peu d’activité physique ainsi que du repos et de la relaxation. evitez autant que possible les produits encrassants tels que les laitages, la viande, le café, l’alcool, les sucres rapides, l’alimentation ultra-transformée, le tabac… 


Il est possible de ressentir pendant les premiers jours quelques effets secondaires comme des boutons, une transpiration excessive ou malodorante, des démangeaisons, des désordres digestifs ou des envies plus fréquentes d’aller aux toilettes. Ils sont le signe du travail effectué par vos émonctoires, c’est donc un phénomène normal. Si vos symptômes persistent ou deviennent plus importants, n’hésitez pas à stopper la cure. 


La consommation des hydrolats est contre indiquée pendant la grossesse et l’allaitement (pour éviter une circulation de toxines trop importante et néfaste pour le bébé) et dans les états de vitalité très faibles (la cure ne serait pas du tout bénéfique pour votre organisme qu’elle passerait encore plus).



 

Les 5 hydrolats à privilégier 


  • L’hydrolat de Lédon du Groenland : favorise la régénération douce, la cicatrisation et la purification des cellules du foie. Il est particulièrement indiqué dans un contexte de stress car il possède une action apaisante sur le système nerveux. Diurétique doux, il stimule l’élimination rénale. En agissant sur de nombreux organes de la digestion, le Lédon du Groenland va aussi stimuler et faciliter la digestion. Il possède notamment des actions carminatives et stomachiques, lui permettant de lutter contre les troubles digestifs, ballonnements et flatulences entre autres. 

  • L’hydrolat de livèche : drainant et détoxifiant général des émonctoires (action majeure sur le foie, les reins et la peau). Il contribue à éliminer les toxiques chimiques, les résidus médicamenteux et les métaux lourds. 

  • L’hydrolat de romarin à verbénone : stimulant hépato-biliaire ainsi que détoxifiant général et dépuratif doux, il permet d’éliminer dus à une alimentation trop riche ou trop transformée. En effet, le romarin est un tonique digestif qui nettoie le foie et la vésicule biliaire, stimule la sécrétion de la bile et la circulation sanguine.

  • L’hydrolat de carotte sauvage : régénérant des cellules hépatiques et dépuratifs doux du foie et des reins. Cet hydrolat nettoie et stimule le foie, la vésicule biliaire et les reins. Il s’utilise en cure pour débarrasser son corps des toxines. Pour l’utilisation par voie orale il faut diluer 1 à 2 cuillères à soupe d'hydrolat dans 1 L d'eau à boire dans la journée, pendant 40 jours.

  • L’hydrolat de genévrier commun : L'hydrolat de Genévrier est obtenu par distillation des rameaux et des baies du Genévrier. Il va avoir une action nettoyante puissante sur l'organisme, utile en cas de douleurs rhumatismales, de divers problèmes de peau, ou en cas de rétention d'eau. Cet hydrolat stimule et nettoie les reins. Il aide l'organisme à éliminer les toxines, et vient de ce fait agir contre les affections de type rhumatismales, dermiques ou rénales. C'est un bon dépuratif et détoxifiant.    

 



Choisissez vos hydrolats avec la mention AB et pour un usage alimentaire. Renseignez-vous auprès du producteur pour connaître les conditions de récolte et d’extraction car ce sont des produits très fragiles et facilement altérables. Après ouverture, il faudra les garder au frais et les consommer dans un délai de quatre mois au maximum.