Naturopathie : en finir avec la cellulite

Femme de dos en couleurs

La majorité des femmes et quelques hommes connaissent le cauchemar de la cellulite. La cellulite, les capitons ou encore la « peau d’orange » est le résultat d’un changement de structure des tissus adipeux (réserve de gras) logés sous l’épiderme. Les toxines s’accumulent, enflamment les tissus et ralentissent la circulation lymphatique. Elle donne à la peau une apparence bosselée, jugée disgracieuse présente surtout à l’arrière des cuisses et sur les fesses. Alors, comment enlever la cellulite naturellement ? 

 


Pourquoi les femmes sont plus touchées par la cellulite ?  

La cellulite touche majoritairement 85 % à 98 % de la gent féminine , soit 9 fois plus que les hommes. Pourquoi ? La constitution de la peau et le système hormonal sont différents chez l’homme et chez la femme. 

Les cellules adipeuses de la femme sont disposées verticalement sous la peau. A l’inverse, celles de l’homme sont disposées horizontalement sous la peau. Ainsi, lorsque la graisse se développe, elle arrive verticalement au niveau de la peau et « pénètre » l’épiderme devenant visible. 

Par ailleurs, les hommes sécrètent davantage de testostérones, une hormone stimulant la production de protéine, augmentant l’épaisseur de la peau et camouflant leur petite cellulite plus facilement. C’est pour cette raison que moins de 10 % des hommes seraient affectés par la cellulite. 

Les femmes fabriquent plus d’œstrogènes, cette hormone se stocke dans les tissus adipeux. Ainsi, en cas d’hyper-œstrogènie c’est-à-dire une surproduction d’œstrogène, la graisse devient plus importante et la cellulite apparaît davantage. 

Lors de la ménopause également, la production d’œstrogène par les ovaires chute mais le corps malin fait des réserves ; la femme prend du poids augmentant ainsi le risque de développer de la cellulite. 

La cellulite constitue donc dans une certaine mesure un phénomène physiologique totalement normal. 



 

Être une femme n’est pas la seule raison d’avoir de la cellulite !

La cellulite est un phénomène naturel qui résulte de plusieurs facteurs. 

Outre l’œstrogène, d’autres hormones comme les catécholamines, l’adrénaline et la noradrénaline, les hormones thyroïdiennes, et la prolactine ont été aussi répertoriées comme jouant un rôle dans le développement de la cellulite

Une consommation excessive de graisse et de glucides provoquant une hyper insulinémie (un excès d’insuline, hormone régulant le taux de sucre dans le sang) et de la lipogenèse (production de corps gras dans l’organisme) met en place un terrain propice à la formation de cellulite. 

L’inflammation engendre une modification de structure du tissu adipeux, mais aussi de l’œdème et donc de la rétention d’eau. Cette eau crée une pression sur les adipocytes qui s’écrasent contre le mur de la peau et créent la cellulite. L’alimentation transformée, l’excès d’œstrogène, le stress, le tabagisme favorisent l’inflammation (et beaucoup d’autres phénomènes). 

Un mauvais retour veineux diminue la capacité à éliminer les déchets et favorise l’inflammation. La nicotine, le manque d’activité physique et l’excès d’œstrogènes favorisent ce phénomène. 

Trop de sel, un excès d’apport énergétique, la sédentarité, l’alcool en excès, les hormones incluses dans la pilule, l’hérédité, l’excès de poids  favorisent la présence d’adipocytes et d’œstrogènes, la grossesse… autant de raison d’avoir de la cellulite. 

 

 

Distinguer les deux types de cellulites 

Il existe deux types de cellulites. La plus fréquente est la cellulite adipeuse qui se caractérise par la peau d’orange. Elle est précisément associée à une mauvaise circulation de la lymphe, le liquide qui transporte les toxines dans le corps. 

La cellulite aqueuse résulte quant à elle à la fameuse rétention d’eau. 

 

 

5 astuces (qui fonctionnent) pour lutter naturellement contre la cellulite

Non ! Vous n’avez pas besoin d’investir dans des appareils, des crèmes ou des milliers de séances de palper-rouler hors de prix et souvent inefficaces sur le long terme.

La cellulite résultant d’un ensemble de facteurs, l’approche naturopathie est donc intéressante car elle prend en charge la santé de l’individu dans sa globalité. Pour éliminer cet aspect de peau d’orange, on mise sur deux approches complémentaires, internes et externes pour relancer la circulation et drainer les toxines.

Découvrez comment éliminer naturellement la peau d’orange en 5 bons conseils à appliquer dès maintenant. 

 


Bougez ! 

Bouger vous permet de rester en bonne santé tout en améliorant l’aspect et la qualité de votre peau. En bougeant, vous renforcez, en effet, vos muscles qui soutiennent la peau et la masse graisseuse diminue. L’activité physique favorise également l’oxygénation des tissus et réactive la circulation sanguine et lymphatique. Résultat : l’organisme est naturellement drainé, la silhouette s’affine et l’aspect de la peau s’améliore.

Le sport augmente le métabolisme de base. On brûle donc plus de calories dans la nuit suivant l’effort, même s’il a lieu le matin. L’idéal est de consacrer 30 minutes par jour à la réalisation d’exercices physiques. 

Corde à sauter, marche à pied, trampoline, natation, footing… autant de sports sacrément économiques et aux bienfaits multiples. Il ne vous reste plus qu’à enfiler votre paire de baskets et c‘est parti ! 

 

 

Adoptez une alimentation saine 

Pour éviter la cellulite, l’alimentation doit être variée, équilibrée, structurée en 3 repas avec une collation au besoin. Voici quelques conseils nutritionnels pour une alimentation anti-capiton : 


Globalement, évitez le sel, les sucres rapides et raffinés et aliments industriels à fort index glycémique (donc à grande force de stockage), les graisses animales (surtout cuites), l’alcool et le soda. 


Privilégiez les aliments complets, bruts, les moins transformés, à faible index glycémique les bonnes graisses oméga 3, les protéines animales, le matin au petit déjeuner, les sources de vitamines, minéraux et antioxydant dans l’alimentation. 

Plus précisément mettez à l’honneur les aliments favorisant une bonne circulation sanguine c’est-à-dire ceux riches en vitamine C. côté fruits : cassis, kiwi, orange, citron, papaye, goyave, fraise et framboise. Côté légumes, persil, poivron, oseille, brocoli, choux. Consommez rapidement après leur achat et évitez de trop les chauffer car la vitamine C s’oxyde à la chaleur et à la lumière. 

  • Utilisez le plus souvent possible le citron et le persil frais sur vos poissons, dans vos sauces salades, sur les légumes, dans les salades de fruits car ils sont riches en bioflavonoïdes qui ont des effets circulatoires. 
  • Accent sur les crucifères qui aident à éliminer les excès d’œstrogènes : brocoli, chou, pousse de radis, pousse de brocoli.
  • Saupoudrez vos légumes, salades, yaourts, soupes, jus et même smoothies de graines de lin dorées « bio » et fraîchement moulues. Riches en fibres, elles participent à la détoxification des œstrogènes.  Vous pouvez également boire des thés aux graines de lin chaque jour pour lutter contre les excès de poids et de cellulite. 
  • Misez sur les protéines maigres, les poissons gras et blancs, les huîtres, les viandes blanches sans la peau, les viandes rouges maigres tels qu’un steak haché avec une masse graisseuse inférieure à 15%, rosbif, pavé de bœuf, aiguillette de canard, filet mignon de porc.
  • Agrémentez vos mets d’herbes aromatiques : romarin, herbes de Provence, gingembre, curcuma et clou de girofle dans les eaux de cuisson à la place du sel ou des cubes de bouillons. Limitez le sel, pourvoyeur de rétention d’eau, présent dans les charcuteries, le pain, le fromage, le jambon blanc, les plats préparés du traiteur et produits industriels. 
  • Évitez le lait, les fromages et les produits laitiers, inflammatoires, limitez-vous un laitage par jour de brebis ou de chèvre et bio de préférence. 
  • Assaisonnez avec des huiles d’olive, lin, noix, cameline, mangez des noix et de de la mâche pour leur teneur en oméga 3 anti-inflammatoire. 
  • Buvez du thé vert sancha, du thé bleu vert oolong, du thé noir Pu Erh pour leur action détoxinante et dite « brule graisse ». Ne dépassez pas 75 cl/jour maximum pour ne pas trop fatiguer les reins. 
  • Bonne nouvelle ! Un petit verre de vin rouge est préconisé pour les vertus de ses tanins.
  • Boire suffisamment d’eau peu minéralisée dans la journée, ne pas aller vers les « partenaires minceurs » qui enlèvent tout votre calcium osseux et vous déminéralisent avec leur sulfate. Restez cantonné à des eaux peu minéralisées (convenant aux biberons des nourrissons, type Volvic, Mont Roucous). Pour boire utile et efficace, il est recommandé de boire tout au long de la journée, par petites gorgées, hors des repas, pour ne pas lier l’eau au sel et avant 19 h. Néanmoins, il faut toujours écouter son corps et donc sa soif. S’il fait très chaud, et si on fait du sport, bien sûr qu’il faut s’hydrater. Si ce n’est pas le cas, c’est soit qu’on n’a pas assez bu dans la journée, soit qu’on a mangé trop salé. Eh oui, le sel appelle l’eau et stocke l’eau. Vous l’aurez compris on évite donc la salière au profit des aromates. 

Coté tisanes et phytothérapie : 

  • Les sommités de reine-des-prés, les feuilles de bouleau, cassis, orthosiphon, le rhizome de chiendent, les queues de cerise sont de formidables diurétiques qui vont réduire la rétention d’eau, les œdèmes et faire dégonfler en volume le corps. 
  • Les feuilles de vigne rouge, d’hamamélis, de noisetier, les sommités fleuries d’achillée millefeuille et les racines de petit houx sont à visée circulatoire pour relancer le système veineux et lymphatique. 
  • Si un surpoids est associé à la cellulite alors ajoutez des racines de fenouil, pissenlit, des feuilles de lierre grimpant et des algues marines laminaires et varech. 



 

Vous pouvez vous brossez ! 

Le brossage à sec est excellent pour lutter contre la cellulite. Il active la circulation sanguine et lymphatique. Commencez par un brossage puis massez-vous avec une huile végétale infusée d’huiles essentielles. Ces dernières constituent, en effet, des solutions efficaces pour lisser la peau. Pensez toujours à masser du bas vers le haut pour activer la circulation sanguine. Commencez donc pas les pieds et remonter jusqu’au buste en effectuant des massages circulaires. 


Voici un mélange d’huiles essentielles efficace contre la cellulite et facile à faire à la maison : 

  • 20 gouttes d’huile essentielle (HE) de menthe poivrée (Mentha Piperita) pour ses vertus décongestionnantes
  • 10 gouttes HE d’Eucalyptus citronné (Eucalyptus Citriodora) pour ses vertus lipolytiques (qui accélèrent la dégradation du corps gras)
  • 10 gouttes HE d’immortelle (Helicrysum Italicum ssp Serotinium) pour la tonicité de la peau
  • 40 gouttes d’HE de rose musquée du chili (Rosa Rubiginosa) pour ses vertus régénérantes
  • 20 gouttes d’huile végétale de noyau d’abricot (Prunus Armeniaca)
  • Appliquez quelques gouttes du mélange pour couvrir la zone à traiter et massez jusqu’à pénétration complète, matin et soir. 

ATTENTION : Évitez les ventouses surtout si vous avez des problèmes de circulations du sang comme des varices. Les ventouses font en effet remonter tous vos vaisseaux sanguins à la surface de la peau et peuvent même les faire éclater.

 

 

Soutenez le foie 


Le foie est responsable de l’élimination des œstrogènes. En cas de surcharge, il ne fait plus bien son travail. 

Pour l’aider au quotidien, voici trois astuces simples : 

  • La bouillote chaude 20 à 30 minutes le soir avant de se coucher et posée à son emplacement (sous le sein droit) 
  • La tisane de romarin 
  • Consommer du radis noir et des artichauts à volonté

Pour aller plus loin, demandez conseil à un ou une naturopathe afin de vous accompagner dans une cure de détoxification personnalisée. 

 

 

Restez zen

Un esprit sain pour un corps sain. N’oubliez pas que le plus important est avant tout d’être heureuse et bien dans son corps. Soyez bienveillante avec vous-même. Cessez de vouloir plaire aux autres. Cessez de vous comparer. Chaque corps est différent, unique et beau. Votre corps n’est pas votre ennemi, il est votre meilleur ami et le gardien de votre vie sur terre.

Par ailleurs, noter que le cortisol, l’hormone du stress, influence l’ensemble de notre santé, participe au déséquilibre hormonal et donc favorise la cellulite. Méditation, respiration, yoga, cohérence cardiaque, autorisez-vous chaque jour un moment pour souffler et pour vous faire du bien.

La cohérence cardiaque en particulier a montré ses preuves pour combattre la cellulite et la prise de poids en général. Cette pratique est basée sur une respiration rythmée. Le protocole est simple : assis confortablement dans un endroit où vous vous sentez bien, inspirez lentement durant 5 secondes en gonflant le ventre puis expirez lentement durant 5 secondes. L’idéal est de faire l’exercice pendant 5 minutes 3 fois par jour. Des applications comme « Respirelax » sont très simples à utiliser au quotidien. 




En conclusion, il n’y a pas de recette magique pour enrayer définitivement la cellulite. Elle est naturelle et inévitable. Toutefois de bonnes habitudes de vie vous aideront à l’estomper. 

N’oublions pas que nous sommes toutes et tous beaux et belles et que notre corps n’est qu’une enveloppe. Elle nécessite cependant qu’on en prenne soin.