La spiruline : une algue de fer

Spiruline

 

La spiruline est une algue spiralée qui existe depuis 3 milliards d’années. Elle pousse naturellement dans des lacs proches de l’équateur, en Inde et au Tchad. Faible en calorie, elle contient une grande quantité de protéines, d’antioxydants (caroténoïdes, phycocyanines) et d’acides gamma-linoléniques (issus de la famille des oméga 6).


La spiruline, un superaliment


Selon son origine, la spiruline renferme entre 55% et 70% de protéines d’excellente qualité. Cette micro-algue contient effectivement les huit acides aminés qui doivent impérativement être fournis à notre organisme pour former des protéines. 


Elle est une importante source de fer : de 800 mg à 1 800 mg par kg, soit 20 fois plus que le germe de blé ! Ce minéral essentiel à notre corps n’est donc pas présent uniquement dans les aliments d’origine animale tels que la viande, les abats ou les poissons. 


L’un des composants très intéressants de la spiruline est la chlorophylle. Elle a une influence positive sur la fabrication des globules rouges et purifie le sang.


La phycocyanine, composant exclusive de la spiruline, a, elle aussi, des propriétés détoxifiantes et stimulantes du système immunitaire. 


La spiruline contient également du zinc, du sélénium, du manganèse, du cuivre, du chrome et tous pleins de minéraux (calcium, magnésium, sodium, potassium, phosphore).


La paroi de la cellule de la spiruline est très mince, contrairement aux algues de mer classiques. Les nutriments sont alors très rapidement et complètement absorbés par le corps. Ils sont donc facilement assimilés par des enfants et personnes âgées.


En bref, la spiruline est une micro-algue au contenu nutritionnel exceptionnel qui ne nécessite ni traitement, n cuisson et n’entraîne aucune pollution. Ainsi, elle est une des meilleures solutions pour l’avenir d’une alimentation saine et pour la sauvegarde de l’environnement. 


La spiruline, le secret des sportifs


L’activité purifiante de la spiruline pure entraîne une évacuation rapide et efficace des polluants et de l’acide lactique, généré lors de l'effort. Elle permet de ce fait une augmentation de l’énergie et une récupération plus rapide après l’entraînement ou après une compétition. 


Véritable concentrée d’énergie par son apport en fer, en vitamine B12, en bêta-carotène, la spiruline est donc d’un grand intérêt pour les sportifs notamment sur le plan de l’oxygénation des muscles. 


Les études réalisées sur plusieurs groupes de sportifs ont clairement démontré que la spiruline améliore à la fois l’endurance et la récupération, et qu’elle aide à combattre la fatigue physique. 



La spiruline, une algue qui n’est pas réservée qu’aux sportifs


La spiruline est recommandée chez les personnes :

  • Aux risques cardiovasculaires élevés, 
  • De diabétiques de type 2, 
  • Ayant réduit ou exclu les protéines animales de leur alimentation (flexitariens, végétariens, véganes),
  • Sous régimes hypocaloriques,
  • Dénutries et anémiques.


ATTENTION : les personnes souffrant de phénylcétonurie doivent éviter la spiruline. Les personnes ayant un taux de ferritine trop élevé devront également éviter d’en prendre.  



La spiruline, comment la consommer ? 


Les études de consommation de spiruline sur le long terme suggèrent qu’il est bon d’en prendre deux à cinq grammes par jour. Pour éviter les symptômes reliés aux propriétés détoxifiantes de la spiruline, commencez par 1 g par jour durant 1 semaine et augmentez ensuite progressivement la dose au cours des semaines suivantes. 


Dans le cas d’une utilisation régulière, les résultats apparaissent après une à trois semaines. 



Mettez-vous au vert ! Prenez soin de vous.