Les bienfaits du jeûne intermittent

Les bienfaits du jeûne intermittent

Le jeûne intermittent est l'une des pratiques les plus en vogue du moment. Cette approche, qui ne consiste pas à se priver de nourriture mais à limiter la prise alimentaire à une certaine plage horaire, peut avoir d’impressionnants bénéfices. En voici les principaux :

 

 

 

Il améliore la composition corporelle


Premièrement, le fait de limiter la prise alimentaire à une plage horaire stricte peut naturellement diminuer notre apport calorique, ce qui peut favoriser la perte de poids. Par ailleurs, le jeûne intermittent contribue à augmenter les niveaux de noradrénaline, une hormone qui stimule notre métabolisme et nous aide à brûler des calories tout au long de la journée. 

 

 

Il favorise l'autophagie


L'autophagie est un système de recyclage dans lequel les cellules se mangent elles-mêmes. Disons que les cellules s'autoréparent et enlèvent tout ce qui est endommagé ou non nécessaire. Ce "nettoyage cellulaire" est associé à l'anti-âge, à la longévité et à l'amélioration de la santé du métabolisme, mais il ne se produit que pendant les périodes de jeûne.

 


Il augmente notre capacité d'attention


Bien que cela puisse sembler contradictoire, nos niveaux d'énergie sont plus élevés en période de jeûne qu’après avoir ingéré un repas. Et cela est commun à tous les mammifères car nous devons être alertes pour être en mesure de trouver de la nourriture. La digestion à l’inverse mobilise énormément d’énergie, au détriment de nos fonctions cognitives comme la mémoire ou la concentration.

 

 

Il aide à réguler les mécanismes naturels de la faim 


À moyen et long terme, le jeûne intermittent non seulement ne provoque pas la faim mais aide à la contrôler et à nous libérer de la dépendance à la nourriture. Il a été démontré que le jeûne aide à réguler la ghréline, connue sous le nom d'hormone de la faim, et à stimuler la leptine, l'hormone responsable d’émettre le signal de satiété, ce qui nous permet d'équilibrer notre appétit et nos fringales.

 

 

Il a un effet anti-âge, ralentit le vieillissement des cellules


Le jeûne intermittent imite la restriction calorique, ce qui est le moyen le plus efficace que nous connaissons pour augmenter la durée de vie. Lorsque nous jeûnons, cela donne à nos cellules la capacité de se détoxifier et de se recycler, entraînant un ralentissement du vieillissement cellulaire et une meilleure prévention des maladies liées à l'âge.



Pour être efficace, le jeûne intermittent devrait durer entre 12 et 16 heures, plus il est long et plus nous stimulons le processus d’autophagie. Cela se fait essentiellement en sautant le dîner ou le petit déjeuner, ou en dînant tôt et en repoussant au maximum le petit déjeuner. Ainsi, pour faire un jeûne de 16h on prendrait le dîner, par exemple à 19h et le petit déjeuner à 11h. Pendant les heures de jeûne, seuls les liquides tels que l'eau, les infusions, le thé, le café ou le bouillon filtré peuvent être consommés sans interrompre le jeûne.


Attention cette pratique n’est pas conseillée pour les enfants, les femmes enceintes ou qui allaitent, et les personnes gravement malades. Par ailleurs, avant de le mettre en pratique, il est conseillé d'avoir une alimentation saine et équilibrée.

 

 

Sources: