Mindful eating : peut-il vous aider à mincir ?

Pomme coupée en quartiers sur une planche en bois

Beaucoup de gens mangent pour calmer leurs émotions, car bien souvent, dans notre esprit, la nourriture est associée :

  • À des moments de calme et d’apaisement, comme lorsque le bébé s’apaise après la tétée par exemple
  • À des moments de plaisir et de partage, puisque traditionnellement la nourriture a toujours été au centre de toutes les célébrations.

Ainsi, lorsque nous sommes nerveux et anxieux, lorsque nous nous ennuyons, lorsque nous sommes tristes, la nourriture devient notre refuge. La conséquence ? Souvent quelques kilos dont on se passerait bien.

 

 

Le pouvoir du mindful eating

Le mindfulness, ou la pleine conscience, centre l'esprit. Il l'apaise, l'aiguise et le stabilise. La pratique de la pleine conscience, vous aidera à observer vos émotions et à les expérimenter pleinement sans chercher à les “taire” avec de la nourriture. Vous mangerez pour nourrir réellement votre corps et non par anxiété et impulsion. 

 


Plus concrètement, comment appliquer le mindful eating ?

Manger en pleine conscience implique d’abord de prendre le temps d’analyser notre relation avec la nourriture, en nous demandant :

  • ce dont a vraiment besoin notre corps
  • d’où viennent les aliments que nous allons lui offrir
  • pourquoi nous choisissons de les acheter : si ce sont des achats conscients ou inconscients, basés sur des impulsions ou des habitudes, si ce sont des aliments réconfortants qui nous permettront de nous sentir moins stressés, moins tristes, moins déprimés, etc. ou à l’inverse, des aliments revitalisants
  • avec quelle attitude et intention nous les cuisinons, préparons

Il n'y a pas de bonne réponse, toutes les réponses sont valables. Mais répondre à ces questions de manière honnête et précise va vous permettre de redéfinir votre relation avec la nourriture et de différencier plus facilement ce que vous “voulez” manger de ce dont votre corps a réellement besoin, autrement dit la faim émotionnelle de la faim physiologique. 

 

Ensuite, au moment du repas, prenez du temps pour vous, asseyez vous, sans distraction (tv, portable), mastiquer lentement chaque bouchée et essayer d’être témoin de vos comportements et sensations, pour redécouvrir le plaisir qui se cache derrière les “vrais aliments”, ceux qui ne contiennent pas d’exhausteurs de goût et qui vous feront moins grossir, et pour réapprendre à écouter votre corps, à ressentir pleinement le sentiment de satiété, qui arrive souvent bien avant ce que l’on pense.


En résumé, avec le mindful eating, vos choix seront alors plus mesurés et plus centrés sur votre bien-être réel : vous mangerez moins et mieux.

 

 

Sources :