Perte de poids : pourquoi les régimes ne fonctionnent-ils pas ?

Personne debout sur une balance en couleurs

Toutes les études à long terme le montrent 80 % des personnes ayant suivi un régime minceur reprennent du poids au bout d’un an et 95 % des cas au bout de 3 ans. 



Les régimes amaigrissants un vrai danger pour le corps et l’esprit 

En naturopathie, nous le savons, il est plus simple de rajouter de bons aliments quotidiennement que de supprimer les mauvais. Une alimentation qui nous nourrit véritablement fait disparaître nos fringales et nos compulsions pour retrouver la ligne et notre énergie.


A l’inverse les régimes amaigrissants sont mauvais pour notre santé physique et psychologique. Souvent totalement déséquilibrés, ils nous privent des nutriments nécessaires pour être en pleine forme. 


Ces régimes entraînent un cercle vicieux : restrictions, frustrations, culpabilité, et tout cela nuit fortement à notre santé mentale. Certaines personnes peuvent même développer des troubles du comportement alimentaire et des troubles psychologiques. 

Au niveau physique : le corps élimine moins bien les toxines, la digestion est plus difficile et la production hormonale est totalement déséquilibrée. 


Les plus dangereux ? Ceux qui enlèvent les graisses essentielles au bon fonctionnement du cerveau ! Ils peuvent engendrer déprime, mémoire défaillante et fatigue. 


Les régimes hyperprotéinés ne sont pas mieux. Ils poussent à une consommation excessive, de viandes, de poissons, d’œufs et de produits laitiers, qui acidifie l’organisme. En bref, votre corps se transforme en une véritable bouteille de coca… Pour se rééquilibrer, il va puiser dans ses réserves de minéraux alcalins (cheveux, dents et os). Résultat ? Perte de cheveux, carries, ongles fragiles, problèmes de peau, fatigue mais aussi arthrose, ostéoporose, rhumatisme, goutte, brûlures d’estomac… 



Les régimes restrictifs effet yoyo garanti !

Lors des régimes, le corps, en déficience de nutriments, entre dans un état de stress. Nous le savons aujourd’hui, le stress est notre ennemie numéro 1. Le stress informe notre corps d’un danger. Pour se protéger, des changements métaboliques se produisent. L’hormone de satiété ne se déclenche notamment plus. Ainsi, lorsque nous reprenons une alimentation normale, le corps se rattrape, il « mange » et fait des réserves. En bref, les kilos reviennent…


L’alternance des périodes de restriction et de compulsion dérègle l’organisme, augmente les carences, le stress et la fatigue, et mincir devient de plus en plus difficile. Coucou les sportifs qui alternent prise de masse ou sèche. 




Pour mincir durablement la stabilisation est la clef 

Pour mincir durablement, il est important de retrouver tout d’abord une alimentation saine et ensuite de se stabiliser. 


Mangez sain oui ! Mais sans oublier le plaisir ! Si vous souhaitez perdre du poids et rester mince, garder la santé et votre bien-être il est impératif d’avoir une nouvelle hygiène alimentaire : 

  • Donnez à votre corps tous les nutriments dont il a besoin. Sans carence, pas de compulsions ! 
  • Limitez les indices glycémiques qui conduisent aux fringales 
  • Mastiquez longuement pour resynthétiser l’hormone de satiété naturellement
  • Respectez les bonnes associations alimentaires pour avoir une bonne digestion 
  • Évitez les aliments dont vous êtes intolérants qui peuvent causer votre surpoids
  • Supprimez les plats préparer bourrés d’additifs 
  • Et surtout, faites-vous plaisir, mangez sainement est un vrai délice ! 


La porte du changement s’ouvre de l’intérieur

Le coach américain Tony Robbins le dit : « Le changement c’est 80 % de psychologies et 20 % de mise en pratique ». Et par psychologie, il ne parle pas de motivation. Parfois, les personnes ont la volonté nécessaire pour mincir, mais au niveau de l’inconscient quelque chose s’y oppose : « Je ne veux pas mincir parce que j’aime manger », « Les régimes sains sont ennuyeux », « Si je mincis je suis déloyale envers ma famille eux aussi en surpoids ». Toutes ces croyances s’opposent au processus d’amaigrissement. 


Pour mincir durablement, il est donc important de comprendre nos propres saboteurs intérieurs et d’y mettre un terme. Pourquoi avons-nous pris du poids ? Pourquoi n’arrivons-nous pas à perdre du poids ? 


Lorsque nous allons bien, que nous dormons bien, que tout va bien dans notre vie, que nous sommes alignés avec nos envies et nos actions, le déséquilibre pondéral disparaît et nous perdons naturellement le poids nécessaire. 


En conclusion, pour maigrir durablement oubliez les termes « volonté, sport & alimentation » passer en mode « épanouissement, équilibre et environnement sain ». Mettez un terme à cette guerre sans fin avec votre corps et prenez soin de lui !