Réduire son stress grâce au mindfulness avec Cloé Brami

Portrait de Cloé Brami en noir et blanc

Dans cet épisode, nous avons eu le plaisir de recevoir Cloé Brami


Médecin cancérologue, spécialiste de la méditation en pleine conscience, Cloé nous parle aujourd’hui de mindfulness et de la pratique de la méditation pour apprendre à mieux accueillir et appréhender son stress. Elle nous partage aussi plein de conseils pour intégrer la méditation à son quotidien et profiter de tous ses bienfaits. 


Cloé a choisi de se former aux Etats-Unis, au mémorial, dans un département de médecine intégrative en cancérologie, c’est là qu’elle a découvert la méditation de pleine conscience. Un parcours qui reflète son éducation intégrative, avec un père chirurgien et une mère très ouverte aux thérapies complémentaires. 



Qu’est-ce que le mindfulness/la méditation de pleine conscience ? 

Cloé propose deux définitions : 


  • De son expérience personnelle : une pratique très réflexive qui nous met en lien avec notre ressenti. 

  • Du Dr Jon Kabat-Zinn : la conscience qui émerge lorsque l’on porte notre attention de manière délibérée, instant après instant et sans jugement. 

De plus en plus d’études sont réalisées à ce sujet et c’est d’ailleurs la spécialité dans laquelle il y a les meilleures preuves. 


Cloé explore aujourd’hui la place de la méditation de pleine conscience dans l’apprentissage de la médecine. Les étudiants en médecine, ayant un taux de dépression élevé, elle propose notamment de se poser 10 minutes avec sa respiration, venir toucher sa fatigue, puis réguler ses habitudes. 



“Entrer en amitié avec son stress” 

Nous avons tous tendance à vouloir réduire notre stress, or Cloé nous recommande à l’inverse, d’identifier ce stress et d’entrer en amitié avec celui ci. La méditation touche véritablement cette notion de prendre soin de soi pour prendre soin des autres. 


Comment la méditation agit sur les émotions ? 

Deux points de vue


  • Partie psychologique avec cette possibilité d’identifier son état émotionnel pour ensuite le réguler, en référence aux travaux réalisées par Goldman. 

  • Partie au niveau de la neuroplasticité cérébrale : que se passe-t-il au niveau de mon cerveau quand je suis stressée ? 

Exemple : Quand on est dans une situation de stress aigu, une partie de notre cerveau, l’amygdale va être activé et va nous permettre de réagir à ce stress aigu. Quand on est déprimé, l’amygdale est hyper activé, il n’y a plus du tout de régulation entre notre amygdale et notre partie plus raisonné du cerveau, et par conséquent aucune possibilité de prendre du recul, essentiel pour pouvoir répondre de manière adaptée aux situations de stress. 



Cloé nous fait part des impacts qu’elle a perçu grâce au programme MBSR (Mindfulness-Based Stress Reduction), notamment sur des patients en chimiothérapie. 


  • La désidentification : comment grâce à la méditation, je me désidentifie de la maladie, je suis l’être humain qui continue d’exister avec la maladie. 
  • L’impermanence : des douleurs mais également face au stress (dans l’attente des résultats), accepter que les choses ne sont pas permanentes.  


Les conseils de Cloé pour se lancer dans la méditation 
 

“La base de la pratique, c’est tout d’abord le lien au corps”


Commencez par 10 minutes de temps pour observer sa respiration. Parfois on oublie qu’on respire, et la méditation aide justement à nous remettre dans l’instant présent.  


La position idéale : Cloé conseille de prendre place au départ et de s’asseoir sur une chaise. Les applications peuvent donner un cadre au départ de la pratique pour certains, notre spécialiste recommande notamment l’appli Mind. 


La fréquence idéale : La régularité est précieuse en méditation, l’idéal serait 20 minutes par jour. 



Mais comment trouver le temps de méditer ? 


“Lorsqu’on a envie de faire quelque chose, on prend le temps”.

En effet, aujourd’hui, prendre soin de soi motive de plus en plus de gens ! 

Il n’y a pas d’obligation à méditer, il faut simplement sentir le bon moment.  


Pour débuter la méditation, il faut à la fois en avoir envie et se faire plaisir. Cloé nous confie qu’elle perçoit la méditation non pas comme une pratique austère mais au contraire comme quelque chose de très ludique, qui permet à chacun d’entre nous de regarder tout ce que l’on peut ressentir. 



Pour terminer, notre spécialiste du mindfulness nous donne ses conseils et recommandations en se prêtant au jeu du “Quizz tonic” :

  • Un livre à conseiller : Siddhartha d’Hermann Hesse 
  • Un lieu où méditer : Partout !  
  • Une activité pour se destresser : Se faire plaisir peu importe l’activité 
  • Un aliment méditatif : “Le café, que je n’aime pas et que je continue de boire malgré tout en pleine conscience chaque matin”
  • Un son pour réfléchir : Les oiseaux 
  • La prochaine personne à interviewer : Le Dr Gary Deng, fondateur du centre de médecine intégrative 
  • Un dernier conseil : “Trouvez l’outil qui vous connecte à votre enfant intérieur”  


Retrouvez Cloé sur son compte Instagram @cloe.brami et sur son site Internet https://www.themindfulapotek-cloebrami.com


Excellente écoute ! 

On se retrouve la semaine prochaine pour un nouvel épisode du Club Bonheur.


Écoutez l’épisode sur votre plateforme préférée. 

Lien vers Apple Podcast 

Lien vers Spotify 

Lien vers Ausha 

Lien vers Listen Note