Rencontre avec Alexandra Remise - Bisou girl chez Mathilde Cabanas

Rencontre avec Alexandra Remise - Bisou girl chez Mathilde Cabanas

Aujourd'hui, on part Ă  la rencontre d'Alexandra, 💋 girl chez Mathilde Cabanas 🧒. AprĂšs avoir eu l'envie d'ĂȘtre rĂ©dac mode, elle est passĂ©e rapidement du cĂŽtĂ© prod'. Elle enchaĂźne les jobs free et dĂ©cide de rejoindre l'aventure en s'associant Ă  Mathilde pour s'occuper de toute la partie marketing, com, rĂ©seaux sociaux et e-shop đŸ’». Elle nous en dit plus sur son mĂ©tier, donne ses conseils feel good et nous fait rĂȘver le temps d'un instant ⭐.

 

 

 

Hello Alexandra, peux-tu nous raconter briĂšvement ton parcours ?

Yes alors Ă  la base j’étais plutĂŽt partie pour bosser en presse mode, je voulais ĂȘtre rĂ©dac mode. J’ai vite compris que je serais frustrĂ©e Ă  pas mal de niveaux (l’évolution, la thune, l’épanouissement intellectuel) en continuant dans cette voie, donc je suis quand mĂȘme restĂ©e dans la mode car c’était mon truc pendant trĂšs longtemps, mais cotĂ© prod TV en bossant pour la boĂźte de Melle AgnĂšs, Lalala Productions, sur des docu et l’émission La Mode, La Mode, La Mode. J’ai ensuite enchaĂźnĂ© pas mal de boulots free, notamment pour SayWho ou le Petit Journal. J’ai ensuite bossĂ© chez Minutebuzz puis chez Sarenza pendant 2 ans en tant que “conceptrice-rĂ©dactrice-content” (j’avais pas mal de casquettes mais c’était hyper formateur) avant de rejoindre Mathilde Cabanas et de m’associer avec elle. Best dĂ©cision EVER ! Je m’occupe de toute la partie marketing, com, rĂ©seaux sociaux et e-shop.

 

 

 

Qu’est ce que t’apporte ton mĂ©tier au quotidien ?

Wow... De l’excitation, du stress, de la vitamine Fun, de l’ambition, de l’envie, des idĂ©es, de l’épuisement, du love, du lol, du renouveau, des petits soucis et des grandes fiertĂ©s. Et puis des Bisous bien sĂ»r !

 

 

Pourquoi as-tu dĂ©cidĂ© de t’adresser aux enfants notamment ?

Ben, on ne l’a pas vraiment dĂ©cidĂ©. On s’adresse d’ailleurs Ă  tout le monde, ou plus prĂ©cisĂ©ment tout ceux qui ont une Ăąme d’enfant ! Peut-ĂȘtre parce qu’on est est restĂ©es nous-mĂȘmes trĂšs kido dans l’esprit !

 

 

Travailler entre amies, c’est pas trop difficile ?

Non, on a mis les choses au clair dĂšs le dĂ©but avec un pacte d’associĂ©es histoire de protĂ©ger nos intĂ©rĂȘts respectifs dĂšs le dĂ©part. AprĂšs, je crois qu’on a beaucoup appris Ă  se connaĂźtre en bossant ensemble et Ă  se nourrir de nos diffĂ©rences et Ă  accepter les p’tits travers de chacune ! On prend tout au sĂ©rieux sans se prendre au sĂ©rieux et on se fait vachement confiance sur vraiment tout ce qui a trait Ă  la marque, que ce soit les aspects plus gĂ©rĂ©s par Mathilde ou par moi. Et puis quand tu travailles entre amies - et en bonne intelligence - c’est quand mĂȘme 1000 x plus cool que de taffer pour des boss ingrats ou avec des collĂšgues relous non ? 

 

 

 

 

Comment choisissez-vous vos produits ?

C’est souvent un juste Ă©quilibre entre 3 choses :
- une envie profonde, un truc oĂč notre instinct nous dit “ah ouais ça c’est vraiment cool”
- un truc oĂč on sent une rĂ©elle attente de nos clients
- et le fait d’avoir tout simplement la possibilitĂ© de bien le faire. Tout va tellement vite et dĂ©velopper un produit, c’est tellement long (surtout quand on a pas une personne - voir mĂȘme une team - spĂ©cifique dĂ©diĂ©e Ă  ces projets), qu’il faut toujours qu’on calcule le rapport faisabilitĂ© / trĂ©sorerie dispo / conditions de fabrications. Parce qu’on ne veut jamais faire un produit Ă  la va-vite qui ne soit pas fait avec de bons partenaires, dans de bonnes matiĂšres et avec une vraie raison d’ĂȘtre. On a envie de trouver les produits qu’on fait aussi cool lors de leur sortie que dans un an ou plus. Donc ça, c’est la rĂšgle universelle : pas de produit Ă©phĂ©mĂšre, jetable ou “dĂ©modable”. On veut faire des produits qui Ă©gayent le quotidien des gens forever :)

 

 

CÎté alimentation, quelles sont tes rÚgles ?

Ohla, j’en ai pas beaucoup. En fait le truc principal c’est vraiment de m’écouter, sans me forcer Ă  ĂȘtre dans une “norme”. Et suivre mon rythme, ça peut ĂȘtre sauter un repas si je n’ai pas faim ou trop speed, dĂ©jeuner Ă  16h ou ne pas manger de la journĂ©e et m’enfiler un gros burgui Ă  23h. Je peux autant avoir envie de manger des frites-mayo et un donut que des p’tits lĂ©gumes sexy. Globalement je mange de tout, tout ce qui me fait envie, mais souvent pas en Ă©normes quantitĂ©s. J’écoute ma faim mais pas plus. Et le fait de m’écouter me rĂ©gule assez bien jusque lĂ . Et de KIFFER ce que je mange. Pour le coup je prĂ©fĂšre ne pas m’alimenter que de manger un truc sans intĂ©rĂȘt, vraiment. Et j’adore faire la cuisine et passer du temps Ă  prĂ©parer des p’tits plats !

 

 

 

 

As-tu un secret pour garder la forme ?

LĂ  encore, pas vraiment. Un truc qui n’est pas un secret mais ma BASE c’est du sommeil (et pourtant souvent j’en manque) et de l’eau. Dans la mesure du possible, j’essaye de faire un peu de sport, 1 Ă  2 fois par semaine, du Pilate et du Dynamo. Je ne faisais pas trop de sport avant mais j’ai quand mĂȘme captĂ© que ça aidait Ă  me rĂ©guler, c’est bien pour gĂ©rer le stress (je stresse assez souvent !) et empĂȘcher d’ĂȘtre un p’tit hamster qui tourne dans une roue.

 

 

Le prochain rĂȘve que tu souhaites rĂ©aliser ?

Envoyer le Bisou sur la Lune ! Et me produire sur scĂšne dans un fourreau Ă  paillettes.

 

 

Quelle est ta routine bien ĂȘtre ?

Comme je le disais un peu plus haut, j’essaye d’incorporer un peu de sport dans ma semaine pour ne pas me sentir ramollo (je parle autant du tonus global que de mes muscles haha !). Sinon au quotidien, j’ai du mal Ă  avoir une “routine”. J’en rĂȘve pourtant je pense que ça m’aiderait Ă  ĂȘtre + structurĂ©e. Le seul truc c’est que j’ai besoin de dĂ©marrer ma journĂ©e par un thĂ©, peu importe l’heure Ă  laquelle elle dĂ©marre, et aussi, je suis intransigeante sur le fait de bien m’occuper de ma peau avec ma p’tite routine beautĂ© le matin et dĂ©maquillage le soir de façon trĂšs scrupuleuse (sauf en cas de soirĂ©e trĂšs trĂšs TRÈS arrosĂ©e !!) avec des produits Oh My Cream ou trouvĂ©s chez OMC. Ah et of course, INDISPENSABLE, Ă©couter du disco le plus souvent possible !!

 

 

As-tu un objet feel good (celui qui te rend la plus heureuse au quotidien) ? Peux-tu nous raconter son histoire ?

Ouiiiiii ! Mon paillasson Bisou ! Comme ça j’ai toujours quelqu’un pour me faire un Bisou quand je pars et quand je rentre chez moi (mĂȘme si ça ne vaut pas ceux de mon amoureux :)).

 

 

Pour finir, si tu devais ĂȘtre une vitamine, une plante ou un minĂ©ral, lequel serais-tu ?

Du zinc. Parce que je suis un peu zinc-zinc (rooooh ça va
)