Rencontre avec Andréa Denolle, nutritionniste chez Epycure

Rencontre avec Andréa Denolle, nutritionniste chez Epycure
Aujourd'hui, nous rencontrons Andréa,  Nutritional Therapist formée aux USA. 
Depuis plusieurs mois, elle travaille en tant que nutritionniste à nos côtés et rédige toutes les consultations personnalisées aux objectifs de chacun de nos clients 🌿
Elle partage avec nous son parcours, ses tips feel good et quelques recommandations bien-être 💚

 

 

 

Hello Andréa, peux-tu nous raconter brièvement ton parcours ?

Après des études en éco-gestion et quelques années à travailler en tant que consultante, j’ai décidé de changer de voie pour faire quelque chose qui ait plus de sens pour moi. Je me suis alors formée aux États-Unis pour devenir Nutritional Therapist.  

Aujourd’hui je fais des consultations nutritionnelles personnalisées, du consulting et des ateliers de divulgation en entreprise, à travers lesquels j’accompagne mes clients à se nourrir en conscience et à découvrir quelle alimentation est la plus adaptée aux besoins de leur corps.

 

 

Que fais-tu chez Epycure ? 

Je collabore à la création et rédaction de contenu à caractère nutritionnel ou axé sur le bien-être. Je propose également, chaque semaine des conseils personnalisés en fonction des profils des clients.

 

 

Et le matin en te réveillant ?

Je bois un grand verre d’eau à température ambiante, parfois avec un citron pressé, parfois avec un peu d’eau de mer filtrée. Je fais quelques étirements ou postures de yoga. J’ouvre grand les fenêtres pour profiter de l’air frais et non pollué du matin et je file sous la douche que je finis toujours par un jet d’eau froide.

 

 

La nutrition ça a toujours été une passion ? 

Pas du tout ! J’ai grandi dans une famille franco-espagnole où la nourriture a toujours été un vecteur de plaisir et de partage, mais pas forcément un outil pour prendre soin de soi. 

Je me suis donc intéressée à la nutrition au départ par nécessité et par curiosité. Je souffrais d’une maladie auto-immune à laquelle les médecins ne donnaient pas de réponse convaincante et en modifiant mon alimentation j’ai remarqué un net recul de mes symptômes. J’ai ensuite beaucoup expérimenté et me suis sentie de mieux en mieux, au niveau de ma vitalité et de mon moral. C’est la qu’est née la vraie passion et l’envie de me former pour pouvoir partager mes connaissances.

 

 

Ton conseil pour surmonter l’hiver ?

Prendre de la vitamine D et des plantes adaptogènes pour limiter les changements de mood liés au manque de lumière.

 

 

Quelle est ta recette préférée ? 

Toute recette qui me fasse découvrir de nouvelles saveurs, textures ou associations. Il y a bien-sûr des recettes familiales auxquelles je suis très attachée, comme la tortilla de ma grand mère espagnole, mais globalement je prends plus de plaisir à expérimenter de nouvelles sensations et à voyager avec la cuisine qu’à retrouver des saveurs que je connais déjà.

 

 

Manger un burger c’est grave ?

Se faire plaisir n’est jamais grave, au contraire !!! Je crois que le plaisir gustatif peut être tout aussi thérapeutique que le contenu nutritionnel des aliments. Il faut simplement privilégier les ingrédients de qualité, toujours plus savoureux et faire des choix conscients et raisonnés : pas de monodiète de burgers sous prétexte que ça fait du bien au moral !

 

 

Tes 3 tips feel good ?

  • Composer des assiettes les plus variées possibles, en termes de couleurs et de textures : le meilleur moyen d’obtenir un max de nutriments sans trop se prendre la tête.
  • Éviter le grignotage et faire de temps en temps des jeûnes intermittents pour laisser à son système digestif le temps de se reposer et se réparer. Il ne s’agit pas de s’affamer mais simplement de réduire la fenêtre de temps durant laquelle on s’alimente. Ça ne convient pas à tout le monde, alors il faut expérimenter !
  • Prendre du temps pour moi au calme et dans l’idéal au bord de la mer. Ça m’aide à m’apaiser et à équilibrer mes émotions.

 

 

Ton petit déjeuner idéal ?

Du thé vert à la menthe et deux toasts de pain au sarrasin que je fais moi même avec du saumon fumé ou de l’avocat et un oeuf mollet. Et si j’ai encore faim, je complète avec un kiwi ou des fruits rouges et quelques noisettes !

 

 

Quel est l’endroit où tu te sens le mieux ?

Sur la côte basque où j’ai grandi. En hors saison, le paradis !

 

 

Pour finir, si tu devais être une vitamine, une plante ou un minéral, lequel serais-tu ?

Sans doute la vitamine D parce qu’elle fait du bien au moral et que nous en avons tous extrêmement besoin. On manque trop souvent de soleil dans nos vies quotidiennes !