Rencontre avec Angélique, la co-fondatrice d'Epycure

Rencontre avec Angélique, la co-fondatrice d'Epycure
Aujourd'hui, nous partons à la rencontre d'Angélique, une jeune femme pétillante.
Co-fondatrice d'Epycure, elle divulgue autour d'elle de la bonne humeur et met pleins de paillettes (pilules 🤫 ) dans nos vies.
Angélique vit au-dessus du bureau (la veinarde), mange des compotes à la châtaigne mais surtout nous partage ses secrets feel good.

 

 

Angélique, peux-tu nous raconter brièvement ton parcours ? 

 

J’ai grandi dans une famille nombreuse, la dernière de 5 enfants, et fait toute ma scolarité dans une école internationale Montessori.
Après le bac, j’ai pris une année sabbatique pour faire plusieurs stages dans la mode, la déco et la musique.
Après 3 ans de Bachelor en Management à l’Université de Warwick en Angleterre, j’ai intégré l’Essec Business School pour un Master en Management avec une spécialité en Brand Management co-animée par LVMH. Malgré des échanges à l’étranger et plusieurs stages en entreprise, j’ai commencé à m’ennuyer et avoir une vraie envie d’entreprendre. Encore étudiante, j’ai lancé Amalone, une marque de maillots de bain pour hommes avec mon meilleur ami. 

Après 1 an et demi à co-diriger la marque (et vendre plus de 5000 maillots), j’ai décidé de quitter le navire pour fonder Epycure avec Marc et Paul-Etienne. 

Pas très brève comme description de parcours…

 

 

Qu’est ce que tu fais chez Epycure ?

 

Je m’occupe principalement de tout le marketing d’Epycure. Les trois gros volets de notre stratégie marketing sont : 

  • La Direction artistique : les éléments graphiques et visuels (logo, photos, couleurs), nos packagings, tous les contenus, le design du site, etc.
  • Le Branding : afin de créer une marque forte, la gestion de la communauté, la création et la communication de valeurs fortes, l’écriture de nombreux contenus (par mail, blog, réseaux sociaux).
  • L’Acquisition : de la notoriété à la rétention du client par de la publicité payante sur Google ou Facebook en passant par des événements en entreprise ou encore notre stratégie presse ou influence. 

Je suis aussi très impliquée dans tous les autres pans de l’entreprise, du management des équipes en passant par la définition de nos lancements produits.

 

 

 

 

En quoi est-ce que le marketing est essentiel pour le client ?

 

Notre stratégie marketing est essentielle pour le client car c’est d’abord grâce à elle que le client va nous connaître. 

Les mots choisis, le packaging ou encore la charte qualité des ingrédients est ce qui le fera passer à l’achat. 

Finalement toute l’expérience client de l’unboxing aux contenus complémentaires à la manière dont on répond à ses sollicitations sur les réseaux sociaux ou par mail feront que le client restera fidèle, aura envie de nous recommander ou de nous suivre sur nos prochains lancements produits. 

Chez Epycure, il est essentiel de remettre le plaisir et l’enthousiasme au coeur de la routine bien-être de nos clients. Alors, si on peut les faire sourire un peu tous les jours, on a déjà beaucoup gagné !

 

 

Passons à toi, quelle est ta routine bien-être ?

 

Je mange très sainement, bio, de saison et le plus local possible mais m’autorise aussi plein de petits plaisirs (en commençant par l’incroyable Babka de nos voisins de chez Mamiche ;)). 

Je fais minimum 3 heures de sport par semaine, surtout du yoga mais aussi de la course, de la natation, du cycling, de la danse et des cours de fitness. 

J’essaye de garder du temps pour moi malgré la grosse charge de travail et les nombreuses sollicitations des copains pour boire des verres. J’aime garder du temps pour prendre soin de moi, lire, regarder un documentaire, me faire un masque. J’essaye de couper mon téléphone au maximum le soir et le matin afin de garder ces moments pour moi. 

Finalement, le week-end, j’essaye de quitter Paris pour passer un maximum de temps dans la nature, loin du brouhaha, des embouteillages et de la pollution. Si je reste à Paris, j’en profite pour faire des choses qui me font plaisir : des expos, des gros repas entre amis, des séances de ciné, des ateliers manuels, du sport. 

 

 

 

Le prochain rêve feel good que tu souhaites réaliser ?

 

J’aimerais beaucoup passer une semaine au Maroc pour faire du surf et du yoga de manière intensive. 

Mon rêve des rêves : faire une formation de 6 semaines de yoga en Inde mais avec Epycure, c’est pas totalement d’actualité ;)

 

 

Quel est l’objet qui te tient le plus à coeur et pourquoi ? Peux-tu nous raconter son histoire ? 

 

J’ai honte mais je crois que ce sont mes AirPods. J’adore écouter de la musique ou des podcasts, ils permettent de m’isoler dans notre open space. 

Elles me permettent aussi d’appeler mes parents dès que je marche dans la rue, ce qui arrive très souvent n’étant pas une grande grande fan des transports en commun. 


Sinon, je suis très très très attachée à mon appareil photo, un vieux Leica CL argentique du début des années 70 qui appartenait à mon papa et qui fonctionne toujours parfaitement. 

 

 

 

Quel est ton dernier moment de plaisir ? 

 

Je suis jamais plus heureuse que dans la fosse d’un concert, assise au théâtre ou à un spectacle de danse. 

Je ne rate pas une pièce de la Comédie Française et ai récemment eu la chance de voir Loyle Carner à l’Elysée Montmartre, c’était génial !

Tout ça entourée de mes proches et suivi d’un gros repas dans un resto sympa comme on en a taaant à Paris. 

 

 

Quelle est ton adresse feel good incontournable ?

 

La Montgolfière bien-évidemment ! C’est là que je fais du sport, mange les meilleurs açaï bowl de chez Season et passe des heures à papoter avec mes copains.

Du sport, de la nourriture healthy, des copains, un bar et des aperitivo le jeudi, que demander de plus ?

 

 

La dernière avant de se quitter, si tu devais être une plante, une vitamine ou un minéral ? Et pourquoi ?

     

    Je pense que je serais la spiruline. C’est la plus feel good des plantes, elle a des super pouvoirs, poussent dans l’eau (je suis complètement addict à l’eau, la mer, l’océéééan et… les fruits de mer) et donne la maxi pêche. 

    Par contre elle sent très très mauvais…