Rencontre avec Paul-Etienne Jacob, co-fondateur d'Epycure

Rencontre avec Paul-Etienne Jacob, co-fondateur d'Epycure
Aujourd'hui, nous partons à la rencontre de Paul-Etienne (Paulette pour les intimes).
Co-fondateur d'Epycure, il est toujours à l'écoute, se plie en 13823838 pour aider les autres et satisfaire au mieux nos clients.
Il est clairement accro au chocolat 🍫 (mais ça faut pas le dire), a toujours la patate 😁 et partage avec nous son parcours et ses inspirations. 

 

 

 

Paulette, peux-tu nous raconter brièvement ton parcours ?

    J’ai grandi à Versailles dans une famille de 5 enfants et j’en suis le dernier. 

    J’ai eu la chance d’avoir une famille constituée de personnalités inspirantes qui m’ont toujours soutenu dans mes choix entrepreneuriaux. 

    Après mon bac, j’ai intégré Assas Paris II en économie gestion, puis 2 ans après j’intégrais le Magistère Banque Finance dans cette même université où je me suis spécialisé en finance d’entreprise. Pendant mes stages, j’ai particulièrement apprécié rencontrer des entrepreneurs et c’est à ce moment précis que j’ai souhaité me positionner de l’autre côté de la table. J’ai décidé d’intégrer l’ESCP pour suivre un master spécialisé en entrepreneuriat et j’ai lancé en parallèle Massage Chouette, un service de massage thérapeutique en entreprise réalisé par des kinésithérapeutes. 

    Fin 2018, j’ai quitté Massage Chouette pour fonder Epycure avec Angélique et Marc. 

     

     

    Qu’est ce que tu fais chez Epycure ?

      Je suis garant de l’ensemble des opérations, de la relation client, du produit, des technos et des sujets administratifs & financiers. 

      C’est transverse et super enrichissant, car notre travail consiste à traiter avec des corps de métiers très différents : 

      • des logisticiens pour mettre en place l’ensemble des processus fastidieux dû à des contraintes de personnalisation complexes,
      • des développeurs qui n’ont pas forcément le même langage que nous,
      • des façonniers et experts en nutrition qui n’ont pas l’habitude de travailler avec des jeunes qui veulent bousculer les lignes du secteur,
      • les équipes de Founders Future avec qui nous améliorons en continu l’ensemble des processus opérationnels, rencontrons de nombreux candidats afin de recruter les talents qui constitueront l’équipe de demain et un tas d’autres sujets passionnants.  

       

       

      En quoi est-ce que la relation client est essentielle ? 

      Elle est évidemment essentielle, car nous sommes le premier “touchpoint” avec les intéressés / clients. Les équipes marketing ont comme objectif d’établir une marque de référence tout en optimisant l’acquisition, l’activation et la rétention. C’est au niveau de l’activation et de la rétention que la relation client doit être irréprochable pour proposer une expérience exceptionnelle.

       

       

      Passons à toi, quelle est ta routine bien-être ?

      Se réveiller tôt pour se donner le temps d’avoir du temps. J’en profite pour écrire, faire du sport, m’étirer et me préparer un bon café. La journée, je structure mes tâches pour mettre un maximum de rythme. L’idéal c’est de finir par un tennis avec mes frères. Puis un petit verre avec mes proches :) 



      Le prochain rêve feel good que tu souhaites réaliser ?

      Partir loin, je ne l’ai jamais fait. C’est une frustration que je traîne depuis longtemps. Je n’ai pas vécu ailleurs qu’à Paris. J’adore Paris mais j’aimerai vivre autre chose, découvrir une autre culture. 

       

       

      Quel est l’objet qui te tient le plus à coeur et pourquoi ? Peux-tu nous raconter son histoire ? 

        J’en ai deux : ma raquette de tennis et mon casque de DJ. Ce sont deux passions : 

        1. le tennis c’est un héritage familial que nous partageons avec mon père et mes frères. Nous adorons jouer, en parler. 
        2. mon casque de DJ pour plusieurs raisons : 
        • j’aime la musique, l’écouter et la partager - j’écoute en ce moment même une pépite que je vous conseille - Talisman - Air (ils viennent de Versailles❤️) 
        • il m’a accompagné partout, le djing représente mes premiers pas en temps qu’entrepreneur, j’ai beaucoup beaucoup mixé et adoré parcourir des centaines de soirées - ça m’a donné le goût de l'entrepreneuriat, c’était une super aventure. J’en ai tiré énormément d’enseignements. 

         

         

        Quel est ton dernier moment de plaisir ? 

        On fait des dîners à thème, en vrai on se marre bien ! On se déguise avec ce qu’on a sous la main et on rentre dans nos rôles :) Le dernier en date c’était hier et le thème était bistrot français : jambon persillé, oeuf mayo, boudin noir, plateau de fromagesssss (ma passion) et un flanc raté !

        Feu de cheminé, playlist française, du bon rouge, quelques rocks et dodo.

         

         

        Quelle est ton adresse feel good incontournable ?

        Mon club de tennis à Montrouge sans aucun doute ! C’est mon gros kiff, j’ai hâte de taper la balle avec mes grands frères.

         

         

        La dernière avant de se quitter, si tu devais être une plante, une vitamine ou un minéral ? Et pourquoi ?

        Je m’endors où je veux, quand je veux donc la valériane !