background hero little
portraits

Rencontrez Mathilde Verbeke, fondatrice des Fabuleuses

icone clock
7 min de lecture

Hello Mathilde, tu as créé ta marque à seulement 24 ans, qu’est-ce qui t’a décidé à te lancer ?

Depuis l'âge de 6 ans, je crée des bijoux avec ma maman et ma soeur et ça a toujours été une vraie passion. Je me souviens de nos escapades à Paris pour aller chercher des perles et tout le matériel nécessaire pour nos créations. À l'époque, je n'avais jamais pensé en faire mon métier et j'étais loin d'imaginer toute cette aventure entrepreneuriale. 

Lors d'un voyage au Sri Lanka début 2018, alors que je travaillais dans le marketing depuis 3 ans, j'ai eu un réel déclic. Sur la plage, j'ai commencé à dessiner des modèles de bijoux dans un carnet, à imaginer un nom de marque, à écrire mes valeurs et ce que je voulais vraiment faire de ma vie. Je suis de nature très créative, rêveuse et je me suis lancée le défi de créer ma marque.

J'ai alors travaillé nuit et jour durant quelques mois en plus de mon travail de l'époque pour lancer mon projet. En avril 2018, Les Fabuleuses sont nées... 

Les Fabuleuses, c'est une marque de petits bijoux rêveurs et accessibles qui résistent à la vie. C'est aussi et surtout, une communauté de Fabuleuses positives, bienveillantes, pétillantes, qui croient en leurs rêves !

Peux-tu nous raconter brièvement ton parcours ?

Diplômée de Sciences Po Lille et d'un Master Spécialisé en Marketing et E-Commerce à SKEMA, j'ai travaillé dans le marketing digital pour La Redoute dans le Nord et ensuite pour une marque française de prêt-à-porter à Paris, ville dans laquelle j'ai emménagé. 

Ces premières expériences en marketing m’ont énormément appris, tant au niveau professionnel qu’humain. Je me suis aussi redécouverte et j’ai compris rapidement que j’avais besoin de me challenger et de trouver davantage de sens dans mon travail. J’ai ressenti une profonde envie d’exprimer ma créativité et de me surpasser dans un projet qui me tenait à cœur… Passionnée par les bijoux depuis mon plus jeune âge, je crée Les Fabuleuses en 2018 à l’âge de 24 ans, tout en continuant à travailler dans le marketing.

Durant un an et demi, je cumule mon poste de Chef de Projets Marketing à temps plein avec la gestion de mon entreprise (créations, préparation des commandes, shootings photos, gestion du site internet, service client, communication sur les réseaux sociaux...) durant tout mon temps libre… À cette période, je travaille 7j/7, je ne vois presque plus ma famille et mes amis, je fais énormément de sacrifices et n’ai plus de temps pour moi. C'est très intense, stimulant, et à la fois épuisant. 

Ma petite marque se développe très rapidement et la communauté des Fabuleuses ne fait que grandir. Alors que je n’y avais jamais pensé, même dans mes rêves les plus fous, je quitte mon poste en CDI fin 2019 pour me consacrer à 200% aux Fabuleuses.

Qu’est-ce qui t’a inspiré dans la création de ta marque ?

Avant de lancer Les Fabuleuses, en plus de porter mes créations, j’achetais régulièrement des bijoux auprès de marques françaises mais j’avais l’impression de toujours devoir choisir entre la qualité et le prix. Soit les pièces étaient résistantes et très chères ou alors accessibles mais d’une qualité moindre et elles s’oxydaient avec le temps.

J’ai alors eu envie de proposer des bijoux de qualité (qui résistent à l’eau) à des prix accessibles pour pouvoir se faire plaisir ou gâter ses proches toute l’année, sans se ruiner. Mes plus grandes inspirations lors de la création des Fabuleuses étaient les voyages, la nature, les entrepreneurs inspirants…

Qu’est ce que t'apporte Les Fabuleuses au quotidien ?

Les Fabuleuses me permettent d’allier mon travail à ma passion. Je travaille énormément mais je n’ai pourtant pas l’impression de travailler tellement j’aime ce que je fais.

Au quotidien, Les Fabuleuses m’apportent de la liberté, de la confiance en moi et je ressens une immense fierté de réussir à fédérer une communauté de Fabuleuses aussi bienveillante et positive autour de la marque. Et je suis très heureuse de pouvoir créer une relation de proximité avec nos clientes. Les Fabuleuses, c’est un peu comme une grande famille, ou plutôt une bande de copines. Je discute régulièrement avec elles sur Instagram, les rencontre à l’occasion de ventes éphémères, leur écrit des petits mots dans leurs commandes et j’essaye constamment de les gâter en ajoutant des cadeaux en plus des bijoux dans leurs colis. Ma priorité est de les satisfaire pleinement et que leur expérience avec la marque soit FABULEUSE à tous points de vue.

Cette aventure me permet de rencontrer des personnes incroyables au quotidien que je n’aurais jamais rencontrées ailleurs.

Et comme toute aventure entrepreneuriale, cela peut générer de nombreux imprévus et du stress parfois mais ce n’est rien comparé à tout le positif que Les Fabuleuses m’apportent. Je me sens alignée avec mes valeurs et actrice de ma vie.

Créer ta marque de bijoux a toujours été une évidence ?

Je crée des bijoux depuis que je suis toute petite mais je n'avais jamais pensé lancer ma marque avant le déclic que j’ai eu en 2018. Ma maman étant entrepreneure, j’ai pu voir toutes les difficultés qu’elle pouvait rencontrer et cela ne m’avait pas forcément donné envie. Aujourd’hui, je suis ravie de m’être lancée et je ne regrette pas une minute ma “vie d’avant”.

Quel est le prochain step pour Les Fabuleuses ? Une gamme pour les hommes ? Pour les enfants ?

Depuis 3 ans et demi, nous essayons d’innover constamment et de proposer de nouvelles collections chaque saison en se concentrant sur notre savoir-faire initial : les bijoux féminins.

Initialement, nous proposions uniquement des bijoux en acier inoxydable. Nous avons ensuite lancé des collections de bijoux en plaqué or 18 carats et en argent 925 pour se diversifier. 

Depuis un an, nous recevons également des demandes de futures mariées qui souhaitent porter des bijoux Les Fabuleuses lors de leur mariage, ou des demandes de bagues de fiançailles ou de PACS. Nous proposons alors des bijoux personnalisés sur demande pour ces occasions spéciales.

De plus, nous avons récemment lancé nos Fabuleuses Box en éditions limitées qui contiennent des bijoux exclusifs et des cadeaux d’autres marques françaises éthiques. Les abonnées des box adorent ce concept et nous disent qu’elles ont l’impression de recevoir des cadeaux de Noël dans leur boîte-aux-lettres.

Et enfin, il est désormais possible de créer son propre bijou Les Fabuleuses grâce à notre collection de charm’s et de pendentifs à mixer à l’infini sur un bracelet, collier ou sur nos boucles d’oreilles Mix & Match pour créer des associations uniques et personnalisées.

As-tu des conseils pour ceux qui veulent se lancer ? 

Le plus difficile est de se lancer car on se pose des milliers de questions (Est-ce que mon concept va plaire et fonctionner ? N’y a-t-il pas une concurrence trop forte ? Vais-je réussir à vivre de mon entreprise ? N’est-ce pas trop risqué ? etc etc etc…).

Mon principal conseil serait donc de suivre son instinct et d’oser se lancer, sans attendre trop longtemps. Si l’on attend d’être prêt, on ne se lance jamais car nous ne pouvons pas être prêts à 200% à devenir entrepreneur, cela s’apprend en le devenant.

Essayez, testez, ajustez, investissez-vous au maximum, persévérez et au moins, vous n’aurez aucun regret (que votre entreprise décolle ou non) car vous aurez tout tenté. 

Quelle est ta routine bien-être ?

Je marche beaucoup pour me déplacer (au moins 5 km par jour) ce qui me permet de m’aérer l’esprit. J’essaye aussi de manger sainement au quotidien sans toutefois me “prendre la tête” et de faire du sport (mais lors des périodes de rush pour Les Fabuleuses, je ne suis pas très assidue). Et enfin, je m’écoute davantage et m’accorde plus de moments de pauses qu’auparavant. Rien de tel que de se faire un masque pour le visage, un dej’ entre copines, une balade et de profiter des petits moments de la vie pour se sentir bien.

Quel est ton réflexe du matin ?

Pour être honnête, la première chose que je fais le matin est de regarder mon téléphone (Instagram des Fabuleuses, e-mails pro, messages…) même le week-end et pendant les vacances. En tant qu'entrepreneure dans le domaine du digital, il est très difficile de se “déconnecter” de son entreprise durant son temps personnel.

Et ensuite, un bon petit déjeuner et un thé et c’est parti pour une nouvelle journée ! Sans oublier bien sûr d’enfiler mes bijoux porte-bonheur que je ne quitte plus…

Pour finir, si tu devais être une vitamine, une plante ou un minéral, lequel serais-tu ?

Je serai de l’Aloe Vera car c’est une très jolie plante qui décore d’ailleurs l’atelier des Fabuleuses mais c’est surtout une plante ayant énormément de bienfaits qui est utilisée autant dans les cosmétiques, qu’en phytothérapie…