Se libérer de l'alimentation émotionnelle

Se libérer de l'alimentation émotionnelle

Aujourd'hui dans le Club Bonheur, nous recevons Julie Rogeon

Dans cet épisode, Julie Rogeon, naturopathe et praticienne EFT nous parle de l'alimentation émotionnelle. Comment la reconnaître et comment s'en détacher ? Julie nous donne une tonne de conseils d'alimentation, d'hygiène de vie et de développement personnel pour réussir à arrêter de manger nos émotions. Vous êtes prêts pour aller mieux ?

 

 

Comment décrire l’alimentation émotionnelle ?

 

 

 “Manger ses émotions” : c’est l’image qu’utilise Julie pour décrire au mieux ce terme. Au lieu de vivre ses émotions on va manger pour pouvoir couper ses ressentis. Et quand on mange, on va être concentré sur l’action présente et non sur ses émotions. Au niveau physiologique, on va aussi se couper de ses ressentis car nos organes de digestion vont absorber entre 60 et 80% de notre énergie vitale. On mange pour se couper complètement de tout ce qu’on ressent ! 

Ce n’est pas forcément en lien qu'avec les émotions négatives (émotions désagréables à ressentir).

 

 

 

Pourquoi sommes-nous plus facilement attirés par des aliments gras, sucré etc. lorsqu’on est triste ou en colère ?

 

 

Alors ça peut être dans un premier temps une habitude, car dans notre société la nourriture qui nous ait proposés est très transformée (donc grasse ou sucrée). Nous allons avoir tendance à se diriger vers ce type de nourriture car elle va nous procurer un shoot de dopamine au cerveau et nous procurer du bien-être pour ainsi nous calmer. On va ressentir un plaisir immédiat qui sera plus accepté par la société que certaines autres substances (drogues, alcool etc.). 

 

 

Comment savoir si nous sommes un mangeur émotionnel ou non ?

 

 

Pour Julie, nous sommes tous plus ou moins des mangeurs émotionnels. On peut se décrire comme tel au moment où ça commence à poser un problème et quand il y a une forme de dépendance à certains aliments. Car comme Julie le rappelle, c’est tout à fait acceptable de manger un peu de chocolat lorsqu’on ne se sent pas bien. Après il y a des mangeurs émotionnels qui vont être plus dans le grignotage intempestif et il y en a d’autres qui ont de réels troubles alimentaires et qui vont être diagnostiqués par des psychiatres. En effet l'alimentation émotionnelle peut aussi contenir les troubles de comportement alimentaires mais n’est pas que liée à la boulimie, l'hyperphagie etc. 

 

 

As-tu des conseils pour se soigner ou analyser les déclencheurs ?

 

 

Il faut aller chercher au niveau émotionnel avec un accompagnement pour pouvoir regarder dans ses angles morts mais aussi ne pas négliger le corps car il peut y avoir un manque de vitalité !

 

Et pour analyser ses déclencheurs nous pouvons lorsqu’on va vouloir manger, prendre avant 1 petite seconde de pause pour respirer et se demander quel est mon réel besoin et analyser la cause de ce besoin. Est-ce que c’est du stress ? si oui, on va aller se relaxer;  est-ce que c’est de la fatigue ? si oui, on va aller faire une petite sieste etc.

 

Julie nous informe qu’il y a plein de causes différentes en fonction de chaque personne : cela peut venir de notre éducation, la place de la nourriture à la maison, ce qu’on a entendu enfant, les abus, les injonctions de la société, les comparaisons sur les réseaux etc.

 

“L’alimentation émotionnelle, c’est l’arbre qui cache la forêt”

 

 

 

Les jeûnes, régimes etc. sont-ils à éviter lors de ces périodes ?

 

 

Oui ils sont à bannir pratiquant l’alimentation émotionnelle car ce sont de nouvelles règles et qui dit règles dit transgression. En effet, l’alimentation émotionnelle déclenche énormément de culpabilité et de honte. Ce sont deux sentiments difficiles à garder et très présent vis-à-vis de l’alimentation. Ils arrivent quand une règle a été enfreinte. Et pour se racheter on va donc vouloir mettre encore plus de règles ce qui n’est pas positif …  Il faut donc abattre les règles pour se reconnecter à son intuition et ses besoins profonds!

 

Cependant on peut accentuer notre dopamine et notre sérotonine grâce à l’alimentation. Entre 8h et 10h du matin, et pour que notre organisme puisse générer de la dopamine, on va privilégier les protéines (ex: fromages, oeufs ou animales). Et vers 16/17h on va privilégier les aliments sucrés qui vont générer la création de la sérotonine et son arrivée au niveau du cerveau.

 

 

Que faire au moment où l'émotion arrive avec l’envie de s’alimenter ?

 

 

Sur le moment ça peut être possible de se réguler grâce à une autre activité mais cela ne fonctionne pas à tout les coups ! Si la pulsion est vraiment forte, Julie conseille de se laisser aller et prendre le problème à l’inverse en trouvant l’activité qui sera là en prévention pour la prochaine fois (exercice de respiration, promenade, un thé etc).  Il faut donc agir en prévention plutôt que sur le moment.  

 

 

Qu’est-ce que l’EFT ?

 

 

C’est une technique psycho énergique, on allie la parole et on va en même temps stimuler des points d'acupuncture de notre corps pour faire circuler l'électricité et ainsi libérer des émotions. L’EFT va servir à vider toutes les émotions que l’on a gardées dans un notre cerveau et qui ressurgissent et se juxtaposent avec les nouvelles. 

Il ne faut pas perdre la foi et surtout garder le pouvoir et son libre arbitre pour pouvoir se libérer de l’alimentation émotionnelle ! Il ne faut pas hésiter non plus à essayer plein de techniques différentes.

 

 

Pour terminer, Julie Rogeon nous donne ses conseils et recommandations en se prêtant au jeu du “Quizz tonic” (questions rapides - réponses rapides) : 

  • Un livre à recommander : Le pouvoir de la vulnérabilité de Brené Brown
  • Un aliment particulièrement émotionnel : du chocolat
  • Un endroit où se relaxer :  Les pieds nus sur la terre
  • Une activité pour vivre pleinement ses émotions : Une activité créative qui nous plait
  • Un conseil de naturo : mâcher et mastiquer au moins 5 fois nos aliments
  • La prochaine personne à interviewer Anne-Claire Meret 
  • Un dernier conseil : avoir confiance en soi et profiter

 

Retrouvez Julie sur ses réseaux : Instagram @julie_rogeon et sur son site https://julierogeon-naturopathe.com/ pour retrouver tous ses conseils et ses consultations en visio. 

 

Excellente écoute ! 

On se retrouve la semaine prochaine pour un nouvel épisode du Club Bonheur.

 

Écoutez l’épisode sur votre plateforme préférée. 

Lien vers Apple Podcast 

Lien vers Spotify 

Lien vers Ausha  

Lien vers Listen Note