Spiruline : les 6 bienfaits

Spiruline : les 6 bienfaits


La
spiruline n'est pas une algue à proprement parler, mais un organisme procaryote, c'est-à-dire un groupe de micro-organismes ou de cyanobactéries unicellulaires. Même si elle s’adapte aux environnement extrêmes, elle pousse mieux dans des conditions peu alcalines, en particulier dans les lacs, les étangs et les rivières d'eau douce. Elle a également besoin d'un ensoleillement abondant et de températures modérées. Une fois récoltée, elle est lyophilisée ou séchée au soleil.


La spiruline alimentaire est sans doute l'un des aliments les plus denses en nutriments de la planète, c’est pourquoi elle est considérée comme un superaliment et se consomme sous forme de compléments alimentaires ou de poudre depuis des années. Voici ses principaux bienfaits :



Elle est une bonne source de protéines végétales


    La spiruline est une excellente source de protéines végétales. Elle contient entre 55 et 70% de protéines largement biodisponibles puisque la proportion des acides aminés est optimale, tout comme leur digestibilité. Elle ne peut cependant pas être considérée comme une source fiable de vitamine B12 car, bien qu'elle contienne cet élément en petites quantités, il n'est pas aussi  biodisponible que dans le aliments d’origine animale.



    Elle a des propriétés antioxydantes


      Les propriétés antioxydantes de la spiruline sont attribuables à la phycocyanine, substance responsable de la couleur bleu-vert de la spiruline, ainsi qu’à sa teneur en caroténoïdes et en zinc. Ces antioxydants combattent le stress oxydatif, qui peut endommager les cellules de nos tissus, et protègent ainsi notre organisme contre la dégénérescence de la vision et la fragilisation de la peau, des ongles et des cheveux.



      Elle a un effet protecteur sur le système cardiovasculaire


        En empêchant l’oxydation du cholestérol,  la spiruline contribue à maintenir des niveaux bas de "mauvais" cholestérol (LDL) et soutient les niveaux de "bon" cholestérol (HDL). Par ailleurs, il a été démontré que prise à des doses élevées, elle apporte des bénéfices supplémentaires, comme une régulation de la pression artérielle. Les chercheurs pensent que ces avantages sont dus à l'impact positif de la spiruline sur la production d'oxyde nitrique par l'organisme, qui aide les vaisseaux sanguins à se détendre et à se dilater, permettant ainsi au sang de circuler plus rapidement et plus facilement.



        Elle régule la réponse immunitaire


        Des études ont montré que la supplémentation en spiruline peut ralentir la production de cytokines, qui jouent un rôle dans la réponse immunitaire et le processus inflammatoire. En cas de symptômes allergiques notamment, la spiruline s’est montrée plus efficace que les placebo pour réduire les démangeaisons, l'écoulement nasal, la congestion nasale et les éternuements.



        Elle pourrait améliorer la composition du microbiote


          Plusieurs études ont montré que la spiruline contribue à la croissance et la multiplication des bactéries intestinales bénéfiques, et inhibe la prolifération des pathogènes comme le champignon Candida Albicans, soupçonné d’être impliqué dans de nombreux troubles digestifs, cutanés et dans certaines maladies autoimmunes.



          Sources :

        1. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3136577/
        2. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5490612/
        3. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26433766