Tout savoir sur les oméga 3

Tout savoir sur les oméga 3

 

Les oméga-3 sont des acides gras polyinsaturés essentiels, c'est-à-dire un type de graisses que notre organisme ne peut pas fabriquer par lui-même et que nous devons donc lui apporter, de manière exogène, par le biais de l'alimentation.

 

 

Leurs principales fonctions

  • Ils protègent le système cardiovasculaire : ils contribuent à réduire les niveaux de triglycérides et de cholestérol dans le sang, empêchent la formation de caillots, ont des propriétés vasodilatatrices et aident à réguler la pression artérielle.

  • Ils sont anti-inflammatoires : ils empêchent les réactions excessives du système immunitaire responsables de l’état d’inflammation chronique susceptible de détériorer les tissus de l’organisme et de causer, à long terme, certaines maladies chroniques et/ou dégénératives telles que l'obésité, le diabète de type 2, la polyarthrite rhumatoïde et certains types de cancer (certaines études confirment que les oméga-3 réduisent le risque de cancer du sein, du côlon, de la prostate et du pancréas).

  • Ils ont une effet protecteur sur le cerveau : les études démontrent que les acides gras protègent la fonction cognitive en favorisant la communication entre les cellules du cerveau et en optimisant la fonction des neurotransmetteurs. Pour cette raison, une carence en oméga-3 altère les fonctions d’apprentissage et de mémoire. 

  • Ils préviennent la dépression et les troubles anxieux : ils participent à la production de sérotonine, "l'hormone du bonheur" et leur effet anti-inflammatoire contribue à réguler et inhiber la réaction immunitaire (cytokines) associée à la dépression.

  • Ils préviennent Ils améliorent la vision : il semble qu'une carence en acides gras oméga-3 pourrait être impliquée dans la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), principale cause de cécité chez les personnes âgées.


Les meilleures sources

Il existe 3 types d’oméga 3 :

  • L’acide alpha-linolénique, (ALA)
  • L’acide docosa hexaénoïque (DHA)
  • L’acide pentaénoïque d'Eicosa (EPA)


Il est important de savoir que l’ALA ne peut être utilisé directement sous sa forme initiale et que l’organisme doit le convertir en EPA et DHA pour le rendre plus biodisponible. 

  • L’acide alpha-linolénique (ALA), est très présent dans certains aliments d’origine végétale comme les huiles de lin, de colza, de cameline et de noix, et dans les noix et dans les graines de lin, de chia et de chanvre.
  • Les acides gras EPA et DHA, eux, se trouvent en grande quantité dans les poissons gras - saumon, thon, maquereau, sardine - et les jaunes d’œufs de poules nourries aux graines de lin.


Le processus de conversion de l’ALA en EPA et DHA n’est pas toujours efficient, donc dans l’idéal, il est recommandé de consommer plusieurs fois par semaine des omégas-3 provenant de sources variées. Attention également à la qualité des compléments alimentaires contenant des omégas-3 qui sont très fragiles et instables et peuvent être facilement abîmés par les processus d’extraction et de production de capsules.