Pourquoi prendre un complément alimentaire ?

Pourquoi prendre un complément alimentaire ?

Une bonne alimentation doit en principe subvenir seule à nos besoins mais quand on lit les études, la majorité des français enregistrent des déficits en vitamines et minéraux essentiels. Une étude menée par l’Institut de Veille Sanitaire (InVS) a révélé que près de 80 % de la population française souffrirait d’une carence en vitamine D.

Une autre importante carence est celle en fer : entre 20 % et 25 % de la population mondiale en seraient affectés, c'est ce que l'on appelle l'anémie ferriprive. Ces manques seraient en partie liés à une alimentation peu variée et pauvre en fruits et légumes. Il est donc essentiel dans certains cas d'avoir recours à des compléments alimentaires pour être en bonne santé.

Les compléments alimentaires sont en effet, des sources concentrées de nutriments, c'est-à-dire de vitamines et de sels minéraux, de substances à but nutritionnel ou physiologique, ou de plantes et de préparations de plantes qui ont pour but de pallier les carences du régime alimentaire normal. Si une grossesse est en cours ou si vous avez des complications, certaines maladies cardiovasculaires ou même des doutes sur les substances, les doses ou les effets indésirables, il est important de se tourner vers un médecin ou un pharmacien. De plus, pour des résultats efficaces et un maximum de bienfaits, il faut faire attention à avoir une alimentation équilibrée mais aussi une alimentation variée. Il est également important de respecter les posologies pour éviter les risques de surdosage. 

Découvrez dans cet article rédigé par nos experts, pourquoi une complémentation adaptée peut parfois s’avérer nécessaire sur le court terme.

 

 

Les sols se sont appauvris en vitamines et minéraux

Bien que nous essayons de faire des choix sains, il n’est pas certain que notre alimentation renferme les nutriments requis. La richesse en vitamines et minéraux des aliments que l’on consomme dépend de la qualité des sols et de la roche. Or les procédés de culture, de transformation et de conservation actuels peuvent facilement appauvrir le végétal en vitamines et minéraux. Le raffinage des céréales par exemple peut les priver de 80% de leur magnésium. (1) À cela s'ajoutent, les herbicides, les pesticides au même titre que tous les additifs et polluants qui provoquent une diminution de micronutriments de nos aliments et donc la qualité de ces aliments. (2) Et cela vaut également pour bon nombre de fruits et de légumes. Les études sur le sujet montrent bien que la concentration de certains nutriments importants a tendance à baisser. Des enquêtes menées aux Etats-Unis sur 43 fruits et légumes, et publiés en 2004, indiquent que les concentrations ont baissé : 20 % pour la vitamine C, 15 % pour le fer, 16 % pour le calcium ou encore 6 % pour les protéines. Dans une orange, par exemple, on compte moins de vitamine C aujourd’hui qu’il y a 50 ans. La supplémentation peut donc être bénéfique.

 

 

Les habitudes alimentaires ont évoluées : on consomme moins et moins bien

Une évolution brusque, liée à de profondes transformations de notre environnement économique, social et culturel. À l'époque, on passait plus de temps à cuisiner : il fallait préparer les légumes, souvent des pommes de terre. Le repas était pris à la maison. Aujourd’hui les plats préparés, dont la vente progresse chaque année de 4% sont devenus plus courants; les légumes sont maintenant découpés et emballés, pour gagner du temps lors de la préparation du repas et les vitamines et minéraux qui vont avec disparaissent petit à petit. La malbouffe, les aliments transformés, raffinés par des procédés industriels sont en cause. On cherche à allonger les durées de conservation pour plus de praticité (3). Les procédés de cuisson impactent également la teneur en vitamines, minéraux et oligoéléments des aliments. À titre d’exemple, 2 minutes de cuisson détruisent 80% de la vitamine B9 (vitamine indispensable à la production de notre ADN). (4) Il faut donc prendre en compte les bons acides aminés et acides gras présents dans le complément alimentaire afin de choisir celui adapté à nos besoins.

 

 

On est plus stressé 

Le stress qui monte en flèche dans nos sociétés (augmentation des stimulis, évolution technologique, moins bonne capacité d’adaptation etc.) est extrêmement consommateur de nutriments et peut favoriser l’apparition de pathologies elles-mêmes vecteurs de stress ou des troubles de l’humeur (un vrai cercle vicieux) ! Maintenir un bon équilibre travail-vie privée est un véritable défi. En ajoutant en plus à cela du sport et une vie sociale cela fait beaucoup. En cas de stress physique et psychique, notre corps a besoin de plus de nutriments essentiels pour fonctionner correctement.

Des compléments alimentaires adaptés peuvent aider à restaurer cet équilibre et apporter les oligo-éléments nécessaires permettant de diminuer les symptômes de stress. (5)

Il arrive aussi que les personnes stressées aient recours aux médicaments qui eux même peuvent, selon leurs effets secondaires, bloquer l'absorption et l'assimilation de certains nutriments. Il faut donc faire attention en se renseignant bien sur les contre-indications et les effets secondaires de chaque produit. 

 

 

On est exposés à des toxiques et un stress oxydatif croissant

L’explosion du tabagisme concerne 1 français sur 3, la surconsommation d’alcool notamment chez les plus jeunes, la consommation de caféine (encourageant une fuite de magnésium par les urines), l’exposition aux pollutions diverses entrainent une déminéralisation et des carences potentielles qu’il convient de combler pour éviter les déséquilibres. La prise de compléments alimentaires va donc permettre de retrouver les apports manquants et le bien-être de notre organisme en boostant nos défenses naturelles.

 

 

On assimile potentiellement moins bien les nutriments

Dans certains cas (intestin malmené, carences nutritionnelles, dysfonctionnement d’un organe, prise de médicament, maladie génétique etc.) il peut arriver que l’absorption et l’assimilation des nutriments ne se fassent pas de façon optimale. L'utilisation des compléments alimentaires (sous différentes formes : gélules, ampoules,pastilles, capsules, poudre ou comprimés) vont aider à assimiler ces nutriments nécessaires grâce à des ingrédients végétaux ou des antioxydants.

Pour finir,les compléments alimentaires ne doivent pas remplacer les apports qui doivent être comblés par l’alimentation, mais les compléter. Il est également important de choisir ses compléments alimentaires en fonction de ses besoins afin de contrôler les doses et les apports essentiels à notre corps. Pour cela les étiquettes sont importantes et doivent comporter certaines indications telles que : le nom des catégories de nutriments, la quantité des vitamines et des sels minéraux présents dans le produit, les règles de sécurité sanitaire etc.

 

Pour plus d'informations au sujet de votre cure, nous avons rédigé un guide des 10 questions que vous pourriez vous poser au sujet de votre cure ainsi que des conseils pour savoir comment prendre sa cure.

 

Références :

(1)      Marier JR.Magnesium content of the food supply in the modern-day world. Magnesium. 1986;5(1):1-8.

(2)      Chemical sensitivity WJ Rea – 1992

(3)      Pour une politique nutritionnelle de santé publique en France S Hercberg, A Tallec - 2000

(4)      Modern lifestyles, lower energy intake and micronutrient status K Pietrzik - 2012

(5)   Benton D, Haller J, Fordy J. Vitamin supplementation for 1 year improves mood.Neuropsychobiology. 1995;32:98–105.

 

Ces conseils sont destinés à améliorer votre quotidien et en aucun cas, ne remplacent un suivi médical ou une consultation chez votre naturopathe. Ces suggestions ne doivent jamais inciter le lecteur à soustraire ou arrêter un traitement médical en cours.

Articles similaires basés sur ces critères
articulations beauté digestion mémoire minceur sommeil sport stress vitalité