background hero little
nutrition

Vegan, végétarien, flexitarien, quels compléments alimentaires ?

icone clock
7 min de lecture

Nous sommes de plus en plus nombreux à nous interroger sur les conséquences de nos choix alimentaires. Ainsi, les régimes végétaliens, végétariens et flexitariens ont gagné en visibilité ces dernières années et s’inscrivent dans une évolution globale du rapport à l’alimentation. Dans ce contexte, plus de 60% des Français se sentent prêts à réduire leur consommation de produits carnés au profit de produits végétaux. Différents motifs ont poussé ces Français à changer leur mode de vie et notamment le fort intérêt pour le bien-être animal, la protection environnementale et la prévention de certaines maladies déclenchées par la consommation excessive de produits d’origine animale. Si ces régimes sont évidemment bénéfiques pour l’organisme et la planète, leur mise en place demande du temps, de nombreux efforts et peut même nécessiter une supplémentation

Petit point sur les régimes vegan, végétarien et flexitarien 

Le régime végétarien

Le régime végétarien consiste à exclure les protéines d’origine animale (viande, poisson, fruits de mer) de l’alimentation à l’exception des œufs et des produits laitiers (fromage, beurre, laitage), et ce pour des raisons éthiques, environnementales ou même de santé. Ces chaires animales sont bannies du quotidien et remplacées par les protéines d’origine végétale telles que le soja, les céréales ou les légumineuses. Parmi les régimes végétariens, on retrouve les régimes végétalien, lacto-végétarien, ovo-végétarien, pesco-végétarien et ovo-lacto-végétarien. 

Le régime vegan ou végétalien

Le régime végétalien va plus loin que le régime végétarien et est basé sur une alimentation purement végétale puisqu’il consiste à exclure de l’alimentation tous les produits issus de l’exploitation animale. Donc au-delà de la viande, des poissons et crustacés, ce régime élimine également la consommation des œufs, des produits laitiers et des produits issus de la ruche. Les végans sont végétaliens et appliquent cette pratique à de nombreux domaines qui dépassent l’alimentation végane (prêt-à-porter, cosmétique, nutraceutique, etc), le principe étant de ne pas contribuer à l’exploitation et la souffrance animale. Le véganisme dépasse donc le simple régime et est plutôt considéré comme un mode de vie.

Le régime flexitarien

Près de 40 % des Français ont adopté le régime flexitarien qui consiste à privilégier les aliments d’origine végétale et à limiter la consommation de viande. Tous les groupes d’aliments sont bel et bien autorisés mais leur fréquence de consommation varie : les céréales, légumineuses, fruits et légumes et matières grasses sont consommés au quotidien tandis que la consommation de viandes et de poissons est occasionnelle. Ce régime n’exclut aucun produit et est donc bien moins contraignant que le véganisme ou le végétarisme. Le principe est simplement de varier son alimentation en misant davantage sur la qualité que sur la quantité. 

Quels sont les bienfaits de ces régimes spécifiques ?

Les végans, végétariens et flexitariens ont souvent opté pour ce type de régime dans une démarche écologique et de respect du bien-être animal. En effet, la maltraitance animale n’est plus un secret pour personne. Et malgré le fait que l’Union Européenne reconnaisse les animaux d’élevage comme des êtres sensibles capables de ressentir la douleur, des milliards d’animaux sont élevés dans des systèmes intensifs. De plus, ces régimes alimentaires permettent de prendre soin de l’environnement en réduisant les émissions de gaz à effet de serre ainsi que la déforestation liés à l’élevage. 

Enfin, ils auraient également un impact bénéfique sur la santé. Ils permettraient notamment de prévenir les maladies cardiovasculaires et certains cancers de la sphère digestive. En effet, lorsqu’ils sont bien menés, ils respectent mieux les recommandations en matière de nutrition que les régimes habituels des pays industrialisés trop riches en cholestérol, graisses saturées, sel et protéines. Ils peuvent donc être adaptés à tout le monde (sauf contre-indication particulière) à condition de composer des assiettes équilibrées, riches en nutriments. Il faut notamment apporter des protéines de qualité et des matières grasses riches en oméga-3 à chaque repas. Vous retrouverez les protéines végétales dans les légumineuses, les oléagineux et les céréales complètes et les oméga-3 dans les huiles végétales de colza, de lin ou même de chanvre. 

À quoi faut-il faire attention quand on opte pour un tel régime ? 

Si le véganisme, le végétarisme et le flexitarisme sont des régimes alimentaires sains, il faut tout de même prendre certaines précautions et veiller aux carences. En effet, le plus difficile est de couvrir l’ensemble des besoins nutritionnels grâce aux produits d’origine végétale. Parfois de mauvaise qualité, ils peuvent aussi être composés de micronutriments à la biodisponibilité réduite ou être tout simplement plus pauvres en nutriments essentiels que les produits d’origine animale. Si les repas ne sont pas diversifiés et équilibrés, il est possible de voir apparaître des déficits qui entraînent eux-mêmes des carences s’ils ne sont pas comblés. 

S’il est possible d’avoir une alimentation saine et équilibrée lorsqu’on suit un régime vegan ou végétarien, cet équilibre alimentaire nécessite de réelles connaissances nutritionnelles. C’est pourquoi, il est bien souvent conseillé aux végétariens et flexitariens de se supplémenter pour éviter les carences. La prise de compléments alimentaires est quant à elle obligatoire pour les végétaliens et végans, qui sont exposés à un risque élevé de carences en fer, calcium, zinc et vitamines, des micronutriments au rôle important dans la santé humaine.  

En effet, les vitamines B12, B2 et D sont essentiellement présentes dans les aliments d’origine animale et une carence en ces vitamines peut produire des dommages neurologiques irréversibles, une anémie ou une fatigue inhabituelle. De plus, les femmes véganes qui consomment peu de légumineuses et de légumes verts sont à risque de carence en fer, et donc d’anémie, car le fer des aliments végétaux est globalement moins bien absorbé que celui des aliments d’origine animale. Enfin, dans les régimes vegan et végétarien, on note une consommation importante de phytates, substances présentes dans les céréales complètes, qui peuvent réduire l’absorption du zinc et du calcium par l’intestin et entraîner une baisse de la fonction immunitaire, un retard de croissance ou même de l’ostéoporose. Pour être sûr de consommer suffisamment de ces micronutriments, ils peuvent être apportés sous forme de complément alimentaire. Les végétaliens et végétariens seraient environ 60 % à se supplémenter chaque jour.

 Sachez que le régime vegan non accompagné est fortement déconseillé à certains groupes de personnes, notamment aux enfants, femmes enceintes ou allaitantes ainsi qu’aux personnes malades ou de plus de 65 ans car les besoins nutritionnels sont particulièrement élevés. L’accompagnement d’un professionnel est donc indispensable.

Comment optimiser ses apports nutritionnels dans le cadre de ces régimes ?

Opter pour une alimentation spécifique

Pour limiter les carences en nutriments, il est nécessaire de bien comprendre les ingrédients qui sont à privilégier dans le cadre de ces régimes spécifiques. 

  • Protéines végétales : les légumineuses (lentilles, haricots, pois, fèves, tofu, tempeh, etc), les oléagineux (noix, noisettes, amandes, etc), les céréales et le quinoa.
  • Fer : les lentilles, les haricots secs, les flocons d’avoine, le tofu, les légumes à feuilles vertes (poireaux, choux, épinard, etc)  et le chocolat noir.
  • Zinc : Le germe de blé, les graines de sésame, les champignons shiitake et les légumineuses. 
  • Calcium : les eaux minérales, les feuilles de navet ou de chou, les haricots blancs, le rutabaga, le brocoli et les amandes.
  • Vitamine B12 : seuls les produits laitiers et les œufs contiennent de la B12. Sa supplémentation est donc indispensable pour les végétaliens. Attention à la spiruline, la chlorelle et les algues : souvent présentées comme des sources de vitamine B12, elles n’ont en fait pas d’activité vitaminique chez les humains. 
  • Vitamine B2 : très présente dans les produits d’origine animale (abats, fromage, œufs, poissons), on la retrouve en moindre quantité dans les amandes, les graines de sésame, les champignons, le blé et les algues.
  • Vitamine D : surtout présente dans les poissons gras, on la retrouve, dans une moindre mesure, dans les champignons. Elle peut aussi être synthétisée grâce aux rayons du soleil. 

Choisir LE complément alimentaire adéquat  

Le complément alimentaire vegan Essentiel vegan, végétarien & flexitarien a été spécialement développé pour s'adapter aux régimes alimentaires spécifiques végétaliens, végétariens et flexitariens. Ce superbe produit se présente sous forme de gélules Duocaps, une forme ultra innovante et très complète qui en fait le meilleur des compléments alimentaires vegan. En effet, grâce à cette galénique unique, les gélules peuvent réunir à la fois une huile issue de l’algue Schizochytrium, riche en DHA et EPA, deux acides gras essentiels (oméga 3) ET l’ensemble des vitamines et minéraux nécessaires pour combler les déficits ou carences des végétaliens, végétariens et flexitariens, du jamais vu en France ! On retrouve en effet la vitamine B12 végane, la vitamine D3 végétale, la vitamine B2, la vitamine C, le fer, le zinc, l’iode et le sélénium associés aux omégas-3.

Ces jolies gélules complètent de façon optimale un régime vegan (100% à 150% des Apports Journaliers Recommandés) et s’adaptent aux besoins nutritionnels de chacun : 3 gélules pour les végans, 2 gélules pour les végétariens ou flexitariens, 1 gélule pour les adolescents. Chacun peut s'y retrouver ! En plus d’être super efficace et très jolie, cette belle innovation est évidemment végane, sans gluten, sans lactose, et fabriquée en France.

Nos recommandations en lien avec cet article

Essentiel Végane en recharge
Essentiel Végane en recharge

Essentiel Végane en recharge

60 gélules DuoCaps® à base d’oméga-3, de vitamines et minéraux pour compléter un régime végane

34,90€
Vitamine D3 végétale
Vitamine D3 végétale

Vitamine D3 végétale

Vitamine D3 liquide végétale concentrée à 1000 UI par goutte (10 mL, 300 gouttes par flacon) pour booster le système immunitaire

17,90€
Boost Immunité
Boost Immunité

Boost Immunité

30 comprimés à croquer à base d'acérola, de zinc et de sélénium pour booster vos défenses immunitaires

19,00€